A quel point est-ce bien ?  Le problème de la qualité de l'apprentissage en ligne

Ecrit le 18 mai 23 par Mary Burns
Enseignement à distance
TIC en éducation
Enseignants et formation des enseignants

L'apprentissage en ligne est devenu une forme de plus en plus populaire et courante de développement professionnel des enseignants à travers le monde, dans les pays riches comme dans les pays pauvres (Burns, sous presse). 

Il est facile d'en comprendre l'intérêt. Il permet aux ministères de l'éducation d'élargir les opportunités de formation professionnelle pour les enseignants ; les enseignants peuvent accéder aux cours en ligne via le téléphone portable que beaucoup d'entre eux possèdent ; de nouveaux contenus peuvent être ajoutés à faible coût ; et l'apprentissage en ligne peut éliminer les coûts financiers et humains du développement professionnel, car les enseignants peuvent participer à des formations dans leurs communautés après l'école. Pour de nombreux apprenants à travers le monde, tels que les femmes ou les personnes en situation de handicap, qui peuvent ne pas être en mesure de se rendre à des formations en personne en raison de contraintes culturelles et physiques, l'apprentissage en ligne offre un accès flexible à des experts et à des interactions professionnelles, qui seraient autrement inaccessibles dans un environnement non interconnecté. Les enseignants eux-mêmes apprécient la commodité, la flexibilité et la nature personnalisable de l'apprentissage en ligne (Burns, sous presse).

Commodité, accès, choix, popularité, flexibilité : l'apprentissage en ligne répond à de nombreux critères. Mais offre-t-il un apprentissage de qualité ? Il n'est pas facile de répondre à cette question. 

L'apprentissage en ligne est confronté non seulement à la perception d'une qualité médiocre, mais aussi à une qualité réellement médiocre (Équipe du Rapport mondial de suivi sur l'éducation, 2022 ; Diliberti, 2018). En l'absence de mécanismes formels et d'institutions pour évaluer leurs offres, les programmes d'apprentissage en ligne ont souvent échappé à l'évaluation et à la surveillance. En l'absence d'un ensemble de données d'évaluation longitudinales et fondées sur des preuves montrant des impacts mesurables sur l'apprentissage des enseignants, l'apprentissage en ligne s'est heurté à des perceptions de qualité, d'impact et d'efficacité. Et cette absence de preuve de qualité a des effets en cascade sur d'importants objectifs mondiaux en matière d'éducation. Pourquoi investir dans l'infrastructure de l'apprentissage en ligne si les preuves de son efficacité sont limitées ? Pourquoi développer l'enseignement en ligne si cet enseignement n'est pas optimal ? Sans la qualité comme clé de voûte, les objectifs éducatifs croisés de l'équité et de l'inclusion deviennent des concepts dilués.

L'impératif de qualité de l'apprentissage en ligne

La qualité est un terme insaisissable et mal défini, mais ce blog la définit de manière comparative - la qualité de quelque chose, en particulier par rapport à un autre élément (comme dans l'apprentissage en ligne par rapport à l'apprentissage en personne). La qualité comporte également des éléments de valeur, d'intérêt, d'impact et d'efficacité. Comme explique l’ouvrage Distance Education for Teacher Training : Modes, Models and Methods, de l'Education Development Center, les programmes en ligne ne sont pas ipso facto de haute qualité - il faut les rendre tels. Ainsi, lorsque les décideurs et les planificateurs de l'éducation évaluent les différentes options d'apprentissage en ligne pour la formation initiale et continue des enseignants, ils doivent insister pour que les programmes en ligne respectent les éléments et les apports suivants :

Conception conforme aux normes

La qualité commence par des normes, c'est-à-dire des critères minimaux qui définissent ce qui constitue la qualité de chaque élément d'un programme en ligne. Les normes définissent les paramètres du programme en ligne - en décrivant les buts et les objectifs et en spécifiant clairement les compétences à acquérir, les méthodes d'apprentissage utilisées, tous les intrants et les activités, ainsi que la technologie qui doit soutenir l'apprentissage et la manière dont elle doit le faire. 

Il existe une multitude de normes nationales et internationales pour guider la conception et le développement des programmes en ligne. Le référentiel de compétences en TIC pour les enseignants de l'UNESCO et Quality Matters sont deux exemples de normes qui orientent spécifiquement tout, des compétences technologiques des enseignants et des formateurs d'enseignants à la conception de programmes en ligne, en passant par le développement de matériel.

S'engager dans un processus d'assurance qualité

Les normes sont fondamentales pour « l'assurance de la qualité ». L'assurance qualité (AQ) est l'ensemble des procédures qui surveillent les performances par rapport aux normes pour garantir l'obtention de résultats de qualité. L'AQ se concentre généralement sur la planification, les processus et les résultats afin d'identifier, d'analyser et d'éliminer tout défaut dans les processus et les résultats (Leahy et al., 2009). Lorsqu'elle est mise en œuvre comme prévu, l'assurance qualité peut promouvoir une philosophie de réflexion et d'amélioration continues au sein d'un programme en ligne ou d'institutions gérant ces programmes.

L'assurance qualité peut être entreprise en interne par le programme en ligne lui-même, ou en externe via un processus d'examen par les pairs (par exemple par un gouvernement) ou par une agence d'accréditation, telle que l'International Accreditors for Continuing Education and Training. Un tel processus garantit aux décideurs politiques, au public et aux apprenants qu'il existe des normes garantissant la qualité du programme, qu'elles guident les intrants et les activités, et qu'il existe un système fonctionnel garantissant le respect de la qualité. Les apprenants diplômés de programmes en ligne accrédités ont de plus grandes possibilités d'emploi, de formation continue et de mobilité (Distance Education Accreditation Commission, 2022).

Évaluer rigoureusement le programme en ligne

Un contrôle continu et des évaluations rigoureuses, bien conçues et mises en œuvre sont essentiels à la réussite de tout programme d'enseignement en ligne. Elles Ils informent les décideurs, les planificateurs et les bailleurs de fonds de la valeur et des mérites des programmes d'enseignement à distance. Les évaluations permettent d'améliorer les programmes et de déterminer ceux qui doivent être maintenus, modifiés, fermés ou étendus. Elles fournissent des informations sur un programme particulier, génèrent des connaissances et aident les éducateurs à généraliser ou à prédire les comportements ou les résultats futurs dans des situations similaires afin d'étendre les innovations (Patton, 2008). 

Sans évaluations bien conçues et rigoureuses, les programmes en ligne ne peuvent prétendre à l'efficacité de leur intervention. Sans évaluation, les décideurs politiques n'ont aucune idée de l'efficacité réelle d'un programme d'éducation en ligne. L'avantage de savoir quels programmes fonctionnent et lesquels ne fonctionnent pas - et quels éléments d'un programme en ligne fonctionnent, pour qui et dans quelles conditions - est un bien public important.

Employer des formateurs en ligne qualifiés 

Enfin, l'apprentissage en ligne n'élimine pas le besoin d'un bon enseignement de qualité ? ; il l'amplifie. Malgré la présence de plusieurs versions de normes d'enseignement en ligne et la reconnaissance quasi universelle de l'importance des bons enseignants - même en ligne - les programmes d'apprentissage en ligne ont souvent eu du mal à trouver des instructeurs qui savent comment bien enseigner en ligne. Plus dommageable encore, la majorité des programmes utilisent des instructeurs en ligne qui n'ont jamais été préparés à enseigner en ligne (Archambault et Kennedy, 2018).

La recherche montre clairement que, comme dans l'enseignement en personne, un instructeur en ligne bienveillant et compétent est le plus grand déterminant de la réussite d'un apprenant en ligne. Les programmes doivent donc préparer et soutenir les instructeurs en ligne à enseigner en ligne. Cette préparation doit, au minimum, inclure une formation à la technologie, aider les instructeurs en ligne à développer des compétences d'enseignement en ligne, telles que la promotion de l'interaction entre les instructeurs et les apprenants et la démonstration de stratégies visant à encourager l'apprentissage actif, la participation et la collaboration dans l'environnement en ligne, et fournir des attentes claires aux apprenants, des techniques de facilitation et des stratégies de retour d'information.

Pour de nombreux décideurs, l'attrait de l'enseignement en ligne réside dans le fait qu'il offre un enseignement à grande échelle. Dans ces économies d'échelle, le risque est que les programmes de qualité médiocre évincent les programmes de qualité supérieure, ce qui pénalise les enseignants et les étudiants. Tenir les programmes en ligne responsables de la conception explicite de la qualité - en utilisant des normes, en évaluant rigoureusement leurs programmes, en utilisant un cadre d'assurance qualité et en veillant à ce que les instructeurs en ligne soient qualifiés pour enseigner en ligne - est un bon début pour améliorer la qualité globale des programmes d'apprentissage en ligne. 

Références

Archambault, L.; Kennedy, K. 2018. Teacher Preparation for K-12 Online and Blended Learning. In K. Kennedy, & R. Ferdig, Handbook of research of K12 online and blended learning. (pp. 221-246). Pittsburgh, PA: Carnegie Mellon University: ETC Press. 

Burns, M. (in press). Barriers and Supports for Technology Integration: Views from Teachers. Background chapter prepared for the Global Education Monitoring Report: Technology and Education. UNESCO.

Diliberti, R. 2018. Assessing Quality: Teachers' Perceptions of State Virtual School Courses. Doctoral dissertation, Oakland University.

Distance Education Accreditation Commission. 2022. The DEAC Handbook. Distance Education Accreditation Commission. 

Global Education Monitoring Report Team. 2022. Non-state Actors in Tertiary Education: A Shared Vision for Quality and Affordability? UNESCO.

Leahy, M.; Thielsen, V.; Millington, M.; Austin, B.; Fleming, A. 2009. Quality assurance and program evaluation: Terms, models, and applications. Journal of Rehabilitation Administration, 33(2), 69-82.

Patton, M. (2008). Utilization-focused evaluation (4th ed.). Sage.

Mettre en favori