Évaluation d'un plan sectoriel de l'éducation

Mis à jour le 04 avr 18
FICHE 6

L’évaluation du PSE est un processus qui vise à poser un regard extérieur et indépendant sur le contenu du plan. Les objectifs d’une telle évaluation incluent, à terme, l’approbation ou la validation du plan, mais sont également une occasion d’en améliorer la qualité grâce aux recommandations des experts.

Le processus d’évaluation peut être rendu obligatoire, comme lorsqu’un pays a l’intention de demander un financement international, auquel cas il s’agit une étape du processus d’examen de l’assurance qualité géré par le Partenariat mondial pour l’éducation (GPE). Ce processus peut également être facultatif, lancé à la demande des décideurs nationaux pour offrir une nouvelle perspective sur le plan, et prendre la forme d’une auto-évaluation s’il est mené par l’équipe de planification stratégique, d’une évaluation interne dans le cas d’un processus d’examen national, ou d’un examen par les pairs impliquant des ministres de l’Éducation étrangers. 

Dans tous les cas, les principaux critères qui déterminent la crédibilité, la cohérence, la pertinence et la faisabilité du PSE doivent être pris en compte dès les premiers stades de la planification. Plusieurs s’appliquent directement à la qualité et l’apprentissage. Ils sont divisés en cinq aspects dans les Lignes directrices pour l’évaluation du plan sectoriel de l’IIPE/GPE (GPE et IIPE-UNESCO, 2015) :

 

  1. direction et participation,
  2. justesse et pertinence,
  3. équité, efficacité et apprentissages
  4. cohérence,
  5. faisabilité, mise en œuvre et suivi.

Le troisième aspect, « Équité, efficacité et apprentissages », donne des indications précises, sous la forme de questions, que les équipes de planification stratégique doivent étudier pour mettre au point des stratégies améliorant la qualité et les acquis des apprentissages. En voici quelques-unes :

  • « Les aspects essentiels de l’apprentissage de... sont-ils correctement pris en compte pour améliorer la performance du secteur ? »
  • « L’analyse sectorielle identifie-t-elle clairement les questions fondamentales liées à l’apprentissage de... ? »
  • « Les données disponibles permettent-elles d’évaluer les améliorations de l’apprentissage de... (qualité et disponibilité des intrants, acquis d’apprentissage) ? »
  • « Les causes sous-jacentes des obstacles liés aux principaux aspects du bon apprentissage de... sont-elles correctement traitées dans les stratégies et les programmes ? »
  • « Les questions d’efficacité sont-elles abordées en termes d’accès, de qualité et d’acquis d’apprentissage ? Y a-t-il des éléments tangibles prouvant que les stratégies liées à l’équité et amélioration de l’apprentissage sont efficaces et rentables ? »
  • « Existe-t-il des stratégies spécifiques pour gérer et corriger les problèmes d’apprentissage ? Dans quelle mesure les intrants liés aux apprentissages (nombre d’heures d’enseignement, langue d’instruction, supports pédagogiques des enseignants et des élèves, enseignants qualifiés) incitent-ils à améliorer les processus et les acquis des apprentissages ?
  • « Dans quelle mesure peut-on attendre des programmes et des actions planifiés qu’ils influent sur les performances sectorielles en matière d’apprentissage amélioré de... ?»


Si un pays souhaite avoir accès aux financements internationaux pour la mise en œuvre de son PSE, il sera nécessaire de l’évaluer. Cela donnera aux équipes de planification une meilleure vue d’ensemble des objectifs des pays partenaires du GPE. Le premier but du Plan stratégique du GPE pour 2020 est le suivant : “Des résultats d’apprentissage meilleurs et plus équitables grâce à un enseignement et un apprentissage de qualité” (GPE, 2016 : 7). L’accent y est fortement mis sur les enseignants, qui sont le levier le plus efficace pour améliorer les apprentissages. Les indicateurs choisis par le GPE mesurent l’amélioration des acquis d’apprentissage, la qualité des systèmes d’évaluation des apprentissages ainsi que la disponibilité et la distribution géographique d’enseignants qualifiés. Le GPE fonctionne sur un modèle de financement lié aux résultats, ce qui encourage les pays partenaires à examiner leurs politiques et stratégies en se concentrant spécialement sur les extrants. Une condition préalable à l’octroi d’une subvention est d’être doté d’un système opérationnel de suivi des résultats d’apprentissage, ou d’un plan chiffré pour en développer un.

References and sources

GPE (Global Partnership for Education). 2016. GPE 2020 strategic plan. Washington: GPE.

also add the guidelines in here

Glossaire

Bibliothèque