Utilisation des données des apprentissages : modalités et obstacles

Contexte

Bien qu’au cours des deux dernières décennies un nombre croissant de données sur les apprentissages aient été produites dans les pays d'Afrique subsaharienne, cela n'a pas conduit à leur utilisation efficace pour la planification de l'éducation. En outre, malgré l'attention croissante que ce sujet reçoit au niveau international, une compréhension plus approfondie de ce qui motive l'utilisation des données sur les apprentissages fait encore défaut. La nécessité de combler cette lacune a incité l'IIPE-UNESCO à lancer une étude qualitative multi-cas pour examiner comment et pourquoi les pays d'Afrique subsaharienne utilisent les données d'évaluation des apprentissages dans le cycle de planification de l'éducation. Cette étude visait à attirer l’attention sur les dynamiques complexes qui sous-tendent les processus d'utilisation des données sur les apprentissages et à mettre l'accent sur des aspects moins traités par la littérature. Six pays ont participé à l'étude : la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Namibie, le Sénégal et la Zambie.

Ce webinaire est le premier d'une série en trois parties visant à présenter les résultats de l'étude, suite à la parution des publications de l'IIPE-UNESCO sur le sujet. Il se concentrera sur les apports nouveaux concernant l'utilisation des données d'évaluation des apprentissages dans chaque phase du cycle de la planification, ainsi que sur les principaux obstacles et facteurs favorables à l'utilisation de ces données. Il complétera les connaissances existantes par de nouveaux éclairages sur les questions liées à la qualité des rapports d'évaluation, à la diffusion des résultats d'évaluation et au renforcement des capacités des acteurs qui produisent et qui utilisent les données des apprentissages.

Vous trouverez plus d'informations sur la série et les principaux résultats de l'étude dans la note conceptuelle.

Agenda

Discours d'ouverture : Suzanne Grant Lewis, Directrice de l’IIPE-UNESCO

Tendances et défis liés à l'utilisation des données d'évaluation des apprentissages dans le cycle de planification en Afrique subsaharienne : Ieva Raudonyte et Tuamanaia Foimapafisi

L'IIPE présentera les tendances qui se dégagent de l'étude et qui mettent en évidence la nature sporadique et hétérogène de l'utilisation des données d'évaluation tout au long du cycle de la planification. Cette présentation montrera que les canaux de diffusion actuels ne peuvent souvent pas garantir l’efficacité et le respect des délais dans le partage des résultats. En outre, des efforts sont nécessaires pour faire des rapports d'évaluation un outil plus efficace pour la diffusion des résultats d'évaluation et des messages politiques afférents. Les capacités de production, de diffusion et d'utilisation des données d'évaluation restent également un défi majeur.

Fernanda Luna (Bureau de l'IIPE à Buenos Aires) présentera brièvement une version adaptée de cette étude qui est menée en Amérique latine.

Utilisation des données d'évaluation des apprentissages dans le système éducatif namibien : Charmaine Villet et Hertha Pomuti

La première partie de cette présentation se concentrera sur l'utilisation des données des apprentissages dans les principales phases du cycle de planification de l'éducation en Namibie. La deuxième partie abordera les principaux obstacles à l'utilisation des données sur les apprentissages dans le pays (par exemple, l'absence d'une politique nationale d'évaluation exhaustive ; le manque de liens entre les données d'évaluation des apprentissages avec d’autres ensembles de données et les informations contextuelles sur les facteurs qui peuvent influencer les apprentissages ; la publication tardive des données d'évaluation des apprentissages ; l'insuffisance des ressources (financières et humaines) pour soutenir les évaluations des apprentissages ; le manque de liens entre évaluations des apprentissages en termes de conception, de développement et de mise en œuvre.

L’utilisation des données d'évaluation des apprentissages au Ghana : Might Kojo Abreh

Cette présentation examinera l'utilisation des données des apprentissages dans le cycle de planification de l'éducation au Ghana et explorera les principaux défis qui ont été identifiés dans ce processus. Les questions liées à l'utilisation des données au niveau décentralisé seront également abordées. 

Le soutien du PME aux systèmes d'évaluation des apprentissages et les obstacles rencontrés par les pays : Ramya Vivekanandan

Le Partenariat mondial pour l'éducation (PME) a comme priorité essentielle l'amélioration des résultats des apprentissages, et cela inclut le renforcement des systèmes d'évaluation des apprentissages de sorte que des données de qualité sur les apprentissages des élèves soient produites régulièrement et utilisées. Cette présentation détaillera les moyens par lesquels le PME contribue à cet effort. Elle se penchera également sur la manière dont les pays utilisent les données des apprentissages dans la planification du secteur de l'éducation et sur les obstacles qui peuvent empêcher les pays (en particulier ceux d'Afrique subsaharienne) d’utiliser ces données.

Séance de questions-réponses avec le public

La session sera animée par Suzanne Grant Lewis.

À propos des intervenants

Suzanne Grant Lewis a été nommée directrice de l'IIPE en 2014. Elle assure la vision stratégique et la direction de l'Institut, développe des partenariats stratégiques et mobilise des ressources. Elle supervise le personnel, les ressources financières, le programme et l'administration de l'IIPE à Paris, Dakar et Buenos Aires. Elle a plus de vingt-cinq ans d'expérience dans l'amélioration des opportunités éducatives dans les pays en développement, en particulier dans la politique et la planification de l'éducation en Afrique. Elle a une expérience dans la conception et la gestion de programmes de recherche appliquée en éducation dans de nombreux contextes et a publié des ouvrages destinés à différents publics, entre autres sur la participation à la gouvernance scolaire, l'élaboration démocratique des politiques éducatives, les tendances du financement de l'éducation au niveau international.

Ieva Raudonyte est chargée de recherche associée dans l'équipe de recherche et développement de l'IIPE. Elle contribue aux activités de recherche liées à l'utilisation des données d'évaluation des apprentissages et au thème plus large de l'enseignement et des apprentissages. Plus précisément, elle soutient la coordination du programme de recherche de l'IIPE sur l'utilisation des données d'évaluation des apprentissages dans le cycle de planification et contribue aux activités du Learning Portal de l'IIPE.

Tuamanaia Foimapafisi est consultante en éducation. Elle a contribué à la mise en œuvre du programme de recherche sur l'utilisation des données d'évaluation des apprentissages à l'IIPE-UNESCO. Auparavant, elle a été assistante de recherche pour une étude sur la discrimination raciale en Nouvelle-Calédonie.

Fernanda Luna est actuellement coordinatrice intérimaire de la recherche et du développement pour le Bureau de l'IIPE-UNESCO pour l'Amérique latine. Elle coordonne le système d'information sur les tendances éducatives en Amérique latine (SITEAL). Auparavant, en Argentine, elle a travaillé dans des équipes techniques gouvernementales, telles que la Coordination générale de l'étude des coûts du système éducatif du ministère de l'éducation, la Direction de l'analyse des dépenses publiques et des programmes sociaux du ministère de l'économie et le Sous-secrétariat à l'inclusion et à l'équité du ministère de l'éducation de la ville autonome de Buenos Aires. Elle a été consultante pour diverses organisations internationales telles que le PNUD, l'UNICEF et la BID sur des questions d'économie de l'éducation et de politiques éducatives.

Charmaine Villet a obtenu un doctorat en direction des programmes et de l'enseignement à l'université de l'Ohio aux États-Unis. Elle est le doyen de la faculté d'éducation de l'université de Namibie. Le Dr Villet a participé et dirigé d'importantes études sur la réforme et la transformation de l'éducation avec la Banque mondiale, l'UNESCO, l'UE et en Namibie et dans la région de la CDAA. Elle a été coprésidente du groupe de travail international sur les enseignants pour l'éducation 2030/UNESCO de 2016 à 2018. Le Dr Villet travaille actuellement à un livre sur les programmes, les apprentissages et l'enseignement dans l'enseignement supérieur africain, qui sera publié au début de l'année 2022. Elle dirige le sous-groupe sur les programmes, l'enseignement et les apprentissages dans l'enseignement supérieur sous l'égide de l'Union africaine.

Hertha Pomuti est maître de conférences à la faculté d'éducation de l'université de Namibie (études d'instruction et d'évaluation des programmes). Elle a obtenu son doctorat avec une spécialisation en études des politiques de l'éducation en 2009 à l'université de Pretoria. Le Dr Pomuti a travaillé en tant que directrice de l'Institut national pour le développement de l'éducation (NIED), une direction du ministère de l'éducation, des arts et de la culture. En tant que directrice du NIED, elle a apporté son leadership et son expertise technique dans les domaines de la planification et du développement de l'éducation, de la conception et du développement des programmes d'études, de la planification et de la mise en œuvre de projets, de la planification stratégique, de la recherche en éducation, de la formulation et de la mise en œuvre de politiques, du suivi et de l'évaluation. Le Dr Pomuti a également travaillé comme superviseur local et examinateur externe pour le Master en éducation dans différentes universités. Ses domaines d'expertise sont la formation des enseignants, l'analyse des politiques, le leadership et la gestion, l'élaboration de programmes scolaires, le développement de programmes et le développement de matériel didactique. 

Might Kojo Abreh a plus de 15 ans d'expertise et d'expérience en matière de planification de l'éducation et de développement de la recherche, de développement social, de suivi et d'évaluation de projets, et de gestion de projets au Ghana, ainsi que dans d'autres pays d'Afrique subsaharienne. Il est planificateur de l'éducation de formation. M. Might a géré des programmes et des projets ayant un aspect de planification et de mise en œuvre de politiques. Ses recherches s'étendent à la planification des institutions et des systèmes dans le domaine de l'éducation et il a une grande expérience de la planification et de la gestion de l'amélioration des performances. Kojo est adepte de l'utilisation d'approches de recherche quantitatives et qualitatives et est bien référencé au niveau national dans la recherche en éducation et le S&E au Ghana. Kojo a publié un certain nombre d'articles dans des revues à comité de lecture, a présenté des documents lors de conférences nationales et internationales et a supervisé la préparation de rapports de projets et de documents techniques. Il fait office d'examinateur pour plusieurs revues universitaires réputées et d'examinateur de subventions pour certaines fondations.

Ramya Vivekanandan est spécialiste de l'éducation et responsable thématique pour l'enseignement et les apprentissages au secrétariat du PME. A ce titre, Ramya coordonne le travail du PME en matière d’apprentissage, d'évaluation des apprentissages et de qualité des enseignants et de l'enseignement - des domaines prioritaires pour le Partenariat. Avant de rejoindre le PME, Ramya a travaillé pendant plus de cinq ans comme spécialiste de programme et chef d'équipe pour la qualité de l'éducation au Bureau régional de l'UNESCO pour l'Asie et le Pacifique à Bangkok. En cette qualité, Ramya a créé et géré le Réseau sur le suivi de la qualité de l'éducation dans la région Asie-Pacifique (NEQMAP), un réseau régional sur l'évaluation des apprentissages comprenant plus de 50 membres de près de 30 pays de la région Asie-Pacifique. Elle a également travaillé pendant près de six ans au siège de l'UNESCO à Paris, principalement sur les questions de politique et de formation des enseignants et brièvement sur le VIH, l'éducation et la santé scolaire. Avant de rejoindre l'UNESCO, Ramya a effectué plusieurs missions à court et moyen terme pour soutenir l'éducation des filles et la formation des enseignants en Afrique subsaharienne, notamment auprès du ministère de l'éducation pré-universitaire et civique en Guinée, de Save the Children US au Malawi et de Creative Associates International au Sénégal.

Ressources

Foimapafisi, T.; Raudonyte, I. 2021. L'utilisation des données d’évaluation des apprentissages pour améliorer la planification de l'éducation : Série de webinaires de l'IIPE-UNESCO. Note conceptuelle.

Foimapafisi, T.; Raudonyte, I. 2021. The Use of learning assessment data: Namibia. Information sheet. Paris: IIPE-UNESCO.

Galas Taboada, C.; Gutiérrez Cortés, M T.; Hamilton Vélez, E. M. 2020. Uso de resultados de las pruebas de aprendizaje en el diseño de las políticas educativas en América Latina. Buenos Aires: UNESCO. IIEP Buenos Aires. Oficina para América Latina. Plus d'informations sur cette étude en Amérique Latine (en espagnol).

Raudonyte, I. 2019. Use of learning assessment data in education policy-making. IIEP Working Papers, 34. Paris: IIPE-UNESCO.

Raudonyte, I. 2021. The Use of learning assessment data: Ghana. Information sheet. Paris: IIPE-UNESCO.

Raudonyte, I. 2021. The Use of learning assessment data: Ghana. Policy brief. Paris: IIPE-UNESCO.

Raudonyte, I. 2021. The Use of learning assessment data: Namibia. Policy brief. Paris: IIPE-UNESCO.

Des ressources supplémentaires sont également disponibles dans le forum de discussion Slack.