Session #3 : Politiques et planification pour les compétences du XXIe siècle

Série d'apprentissage en ligne : Enseigner et apprendre les compétences du XXIe siècle

L'objectif de cette série d'apprentissage en ligne est de soutenir « un éventail de compétences » par une approche holistique de l'enseignement et de l'apprentissage fondée sur l'étendue des compétences, intégrant les compétences du XXIe siècle dans les systèmes éducatifs de la région de l'Afrique subsaharienne :

  • en améliorant la connaissance des participants sur les concepts clés liés à l'enseignement et à l'évaluation des compétences du XXIe siècle, 
  • en favorisant les échanges entre les pays participants afin de renforcer la capacité de collaboration dans l'intégration des compétences du XXIe siècle dans les systèmes éducatifs, et
  • en apprenant grâce à l’initiative du Réseau des éducateurs pour la transformation de l'enseignement apprentissage (TALENT) et de la Brookings Institution Optimiser l’évaluation pour tous que les pays peuvent appliquer dans leur système.

Session #3. Politiques et planification pour les compétences du XXIe siècle
19 novembre 2020 : 10h00 – 11h30 UTC

Cette session mettra en évidence les différentes voies permettant d'assurer des conditions optimales pour l'intégration des compétences du XXIe siècle, et pour démontrer à quoi elles ressemblent en pratique. Elle synthétisera les informations des sessions précédentes en expliquant les schémas d'intégration observés dans les pays du monde entier, et articulés par les pays de la région d'Afrique subsaharienne à travers leurs propres plans et expériences de planification stratégique et de mise en œuvre.

Objectifs d'apprentissage visés 

À la fin de la session, les participants pourront examiner comment leurs conditions locales et leurs priorités particulières jouent dans les décisions stratégiques de mise en œuvre.

Programme du webinaire

Avant-propos : Davide Ruscelli, Coordinateur du Réseau des éducateurs pour la transformation de l'enseignement-apprentissage (TALENT)

Accueil et introduction : Hugues Moussy, Responsable du département recherche et développement, Institut international de planification de l’éducation (IIPE)

Le cycle de planification de l'éducation et les compétences du XXIe siècle : Anton de Grauwe, Chef de la coopération technique, Institut international de planification de l'éducation de l'UNESCO (IIPE)

Intégrer les compétences de la vie courante dans la planification et les réformes politiques : Cecilia Baldeh, Conseillère régionale pour l'éducation en Afrique occidentale et centrale, UNICEF

Modèles d'intégration et de viabilité : modèles de mise à l'échelle en référence à l'adoption des compétences du XXIe siècle: Esther Care

Exemple de plan de mise en œuvre de la République démocratique du Congo : Nduku Kasang, Consultant pour le Secrétariat permanent d'Appui et de Coordination du Secteur de l'Education en République démocratique du Congo

Parcours des pays dans leurs processus d'adoption de compétences au XXIe siècle : enjeux et philosophies éducatives : Esther Care

Questions-réponses et Remarques finales : Hugues Moussy

A propos des intervenants : 

Davide Ruscelli est expert associé en éducation au bureau de l'UNESCO à Dakar. Il assure actuellement l'intérim du cluster « enseignement et apprentissage » du bureau multisectoriel de l'UNESCO à Dakar et il coordonne le Secrétariat TALENT, une équipe de travail du Groupe de coordination régionale (RCG4) de l’ODD4. Dans cette fonction, il est responsable de la mise en œuvre du projet "Renforcement des systèmes d'évaluation de l'apprentissage en Afrique subsaharienne par le biais de TALENT" financé par le Partenariat Mondiale pour l’Education et il a géré du côté de l'UNESCO l'initiative "Optimiser l'évaluation pour tous - Afrique", un projet de recherche-action en collaboration avec la Brookings Institution, axé sur l'intégration des compétences du 21e siècle dans le processus d'enseignement et d'apprentissage. Avant de rejoindre l'UNESCO, Davide a travaillé pour l'UNICEF au Malawi en se concentrant principalement sur le renforcement des systèmes éducatifs aux niveaux national et décentralisé.

Hugues Moussy est responsable du département Recherche et Développement à l’IIPE. Il a commencé sa carrière en enseignant l’histoire à l’université (aux États-Unis et en France). Il a occupé des postes de chargé de l’assurance qualité dans l’enseignement supérieur, et dans l’encadrement dans des administrations françaises. Il a travaillé au Cameroun pendant cinq ans, en tant que chef de projet pour la coopération française et conseiller spécial pour la coopération internationale auprès du ministre de l’Éducation de base. Hugues a dirigé l’unité de développement humain au ministère des Affaires Etrangères en France, où il avait la responsabilité de définir et effectuer le suivi de la stratégie française d’aide au développement dans le secteur de l’éducation, pour les questions d’égalité des sexes et de migrations internationales. En 2009 et 2010, il a représenté la France au Conseil d’administration du Partenariat Mondial pour l’Education. Il a été ensuite travaillé au Partenariat Mondial pour l’Education en tant que spécialiste senior de l’éducation, d’abord comme ‘référent pays’ puis en tant que directeur de l’unité de l’assurance qualité.

Anton De Grauwe dirige l’équipe Coopération technique à l'IIPE. Il contrôle l’efficacité de l’assistance technique apportée aux États membres, en particulier le soutien stratégique aux ministères et agences d’aide dans leurs efforts pour se doter de capacités durables en matière de planification stratégique et opérationnelle du secteur de l’éducation. Ces dernières années, il a piloté divers programmes d’appui à la planification et à la gestion de l’éducation, notamment au Népal et en Éthiopie, et il a coordonné une vaste analyse des stratégies de développement des capacités. Lorsqu’il a rejoint l’IIPE en 1995, il a participé à des activités de formation et de recherche essentiellement axées sur l’amélioration de la qualité de l’éducation de base et les réformes de la gestion de l’éducation. Il a également écrit et coordonné plusieurs publications sur l’inspection scolaire et sur la décentralisation. Avant de rejoindre l’IIPE, il a travaillé quelques années dans les Caraïbes comme professeur d’école secondaire, puis au Bureau régional de l’UNESCO à Dakar.

Cecilia Baldeh est conseillère régionale de l'éducation pour l’UNICEF Afrique occidentale et centrale. Elle est titulaire d'un maîtrise en éducation de l'université de Londres (1990). C'est une professionnelle internationale de l'éducation et du développement qui a plus de trente ans d'expérience dans le domaine des politiques et des réformes des systèmes éducatifs pour l'équité, l'égalité et la qualité de l'éducation dans huit pays africains (Gambie, Érythrée, Rwanda, Zimbabwe, Soudan, RDC, Tanzanie et UNICEF-WCARO basé au Sénégal). Après avoir enseigné pendant huit ans dans des écoles secondaires en Gambie et au Nigeria, et à l'issue de sa maîtrise en études des programmes, elle a occupé le poste de responsable principale de l'éducation au ministère de l'éducation gambien. Elle était responsable de l'élaboration des programmes d'études et de la mise en œuvre des programmes novateurs d'éducation en matière de population et de vie familiale et des programmes nationaux d'éducation des filles avant de rejoindre l'UNICEF en tant que responsable nationale en 1995.  Dans les pays où elle a travaillé, Cecilia a assuré la direction technique et managériale des programmes d'éducation de l'UNICEF, en aidant les gouvernements africains à concevoir et à mettre en œuvre leurs politiques et plans d'éducation. Cecilia a toujours eu la passion de transformer la vie des enfants et des jeunes, en particulier des adolescentes, par l'éducation en Afrique.

Esther Care, ancienne senior fellow de la Brookings Institution, Washington DC, dirige des projets mondiaux qui explorent l'intégration des compétences du XXIe siècle dans la politique et la pratique éducatives des nations, en mettant l'accent sur l'évaluation de ces compétences. Professeure à l'Université de Melbourne en Australie, elle publie de nombreux articles dans des revues internationales à comité de lecture dans les domaines de la psychométrie, de la psychologie de l'éducation, de l'évaluation et de la réforme de l'éducation. Elle s'est récemment engagée en Asie et en Afrique, au niveau national, dans l'évaluation des compétences des programmes scolaires et le développement de l'évaluation des compétences du XXIe siècle, et au niveau mondial, dans l'étude des possibilités offertes aux étudiants d'acquérir un « éventail de compétences » fournies par les systèmes éducatifs des pays. 

Juvence Kasang Nduku, expert en ingénierie de formation et enseignant-chercheur, est consultant au sein du Secrétariat Permanent d’Appui et de Coordination du Secteur de l’Education (SPACE) en République Démocratique du Congo (RDC). Cette structure coordonne la mise en œuvre de la Stratégie Sectorielle de l’Eduction et de la Formation 2016-2025 de la RDC. Titulaire d’une Thèse de doctorat en Didactologie des langues et des cultures (Sorbonne Paris 3), M. Nduku, a travaillé comme chercheur au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) dans le domaine de la linguistique et de la didactique des langues. Il a également enseigné pendant de nombreuses années en RDC et en France. Point focal de la RDC pour l’étude OAA (Optimiser les évaluations pour tous), menée avec TALENT et la BROOKINGS Institution, il a contribué à la rédaction du rapport final de cette étude.

Ressources recommandées

Toutes les ressources recommandées sont également disponible ici

UNESCO-IIPE; Partenariat mondiale pour l’éducation. 2015. Guide pour l'évaluation d'un plan sectoriel d'éducation. Paris: UNESCO-IIPE. 

UNESCO-IIPE; Partenariat mondiale pour l’éducation. 2015. 2015. Guide pour la préparation d'un plan sectoriel d'éducation. Paris: UNESCO-IIPE.

Global Partnership for Education. 2020. 21st Century Skills: What potential role for the Global Partnership for Education? A landscape review

UNICEF. 2019. Global framework on transferable skills. New York: UNICEF.