Préparer efficacement un plan d’apprentissage

Mis à jour le 29 mar 18
FICHE 1

À la fin du mouvement Éducation pour tous (EPT) en 2015, le Rapport 2014-2015 sur les résultats de l’éducation établi par le Partenariat mondial pour l’éducation (GPE) a montré que seulement la moitié environ des plans pour l’éducation des partenaires du GPE dans les pays en développement se fondaient sur l’analyse rigoureuse de l’historique, et qu’un quart d’entre eux n’intégraient pas de cadre global d’évaluation et de suivi (GPE, 2015).

De plus, dans de nombreux pays, les plans sectoriels de l’éducation (PSE) n’identifient pas de manière systématique les principaux obstacles à l’apprentissage dans leur système éducatif, et ne se concentrent pas sur ces obstacles pour améliorer la qualité de l’éducation ou les résultats d’apprentissage. L’accent y est principalement mis sur l’élargissement de l’accès. L’instruction reste essentielle dans la réalisation des aspirations des nations, des communautés et des apprenants eux-mêmes.

Les PSE sont les documents-cadres les plus pertinents pour améliorer l’accès, la qualité, l’équité, l’efficacité et la gouvernance d’un système éducatif. Les efforts de collaboration contribuent à leur élaboration, en améliorant les perspectives fournies par l’analyse sectorielle, la pertinence des stratégies et des programmes planifiés en réponse, et l’efficacité de leurs mécanismes de mise en œuvre et de suivi.

Les Guides méthodologiques de l’IIPE et du GPE pour la préparation de PSE (GPE et IIPE-UNESCO, 2015) recommandent que chaque plan soit :

  • guidé par une vision d’ensemble, offrant une éducation de qualité à tous ;
  • stratégique, en identifiant les priorités qui permettront de concrétiser cette vision ;
  • exhaustif, en tenant compte de l’importance de la cohérence entre les secteurs ;
  • fondé sur des données empiriques, en élaborant les stratégies et les programmes à partir de données et d’analyses,
  • réalisable, en tenant compte des contraintes financières, techniques et politiques ;
  • adapté au contexte, et refléter les réalités et les vulnérabilités du pays ;
  • pluriel, et prendre en compte la disparité des besoins et des spécificités de différents groupes ;
  • cohérent et logique dans l’articulation de son contenu.

En outre, pour répondre aux normes actuelles de bonne pratique, le processus d’élaboration d’un PSE doit être :

  • piloté par les pays, afin que les diverses parties prenantes s’approprient le plan au niveau national pour lui donner toutes les chances de succès ;
  • participatif, visant à établir un consensus entre toutes les parties prenantes en discutant des politiques ;
  • bien organisé et doté de structures de direction et de coordination claires ;
  • axé sur le renforcement des capacités, afin de développer la connaissance et renforcer la motivation.

Ces critères et standards s’appliquent tout au long du processus de planification des apprentissages. 

 

Planifier pour améliorer l’apprentissage et proposer des services éducatifs de qualité

Mettre l’apprentissage renforcé au cœur des objectifs et des priorités de financement de l’éducation implique de traiter un certain nombre d’autres priorités associées, et ce à chaque étape du processus décisionnel, depuis l’analyse jusqu’à la rédaction des politiques en passant par l’élaboration des programmes, la planification des activités et l’évaluation des coûts. 

Les objectifs, stratégies et coûts des questions liées à l’accès à l’éducation, comme la construction d’écoles, la production de supports éducatifs ou le nombre d’enseignants, sont faciles à mesurer. Il est, en revanche, plus difficile de documenter, d’analyser et de quantifier les sujets liés à la qualité de l’éducation et des apprentissages. Les planificateurs doivent répondre à des questions telles que : quels sont, aujourd’hui, les principaux obstacles à la réussite des élèves ? Quels sont les enjeux, les objectifs, les priorités et les stratégies qui permettront d’améliorer concrètement les acquis des apprentissages ? Lesquels peuvent être concrétisés financièrement, techniquement ou politiquement ? Quelles autres interventions, telles que celles liées à la petite enfance ou à la santé, peuvent servir de catalyseurs dans une approche systémique ?

References and sources

GPE (Partenariat mondial pour l’éducation). 2015. Rapport 2014/15 sur les résultats de l’éducation : l’éducation de base en danger.

GPE (Partenariat mondial pour l’éducation), IIPE-UNESCO (Institut international de planification de l’éducation). 2015. Guide méthodologique pour l’analyse sectorielle en éducation. Paris : IIPE.

 

Glossaire

Bibliothèque