Outils de suivi

Mis à jour le 11 avr 18
FICHE 3

L’apprentissage est influencé par une série de facteurs, dont de nombreux ne peuvent pas être directement examinés à l’aide des évaluations. En outre, une importance excessive accordée aux évaluations de l’apprentissage peut entraîner certains effets négatifs involontaires, notamment une limitation des programmes et des pratiques d’enseignement à l'évaluation, une atteinte de la santé mentale des élèves et un accroissement des inégalités dû à l'augmentation des services de cours particuliers.

Pour toutes ces raisons, un plan complet de suivi de l’apprentissage et de la qualité de l’éducation doit comporter d’autres outils que les seules évaluations.

Parmi les outils les plus pertinents, citons : l'intégration d’indicateurs applicables à l’apprentissage dans les recensements scolaires et le Système d'Information pour la Gestion de l'Éducation (SIGE), les inspections et les systèmes d’accréditation, les livrets scolaires, l’utilisation de systèmes d’information géographique (SIG) pour mettre en correspondance des données relatives à la qualité et enfin, la réalisation d’enquêtes de suivi des dépenses publiques.

Recensement scolaire : La plupart des pays dans le monde pratiquent un recensement scolaire annuel comme méthode principale de collecte d’informations sur leurs écoles. Le recensement scolaire se présente en général sous la forme d'un questionnaire, que les chefs d’établissement doivent compléter. Il comprend des questions sur des facteurs tels que l’infrastructure scolaire, le mobilier et les équipements, le matériel d’enseignement et d’apprentissage, les dépenses et les recettes des écoles, et les caractéristiques des enseignants et des élèves. Ces données sont généralement regroupées au niveau régional et national dans un Système d'Information pour la Gestion de l'Éducation (SIGE) et servent de base à la prise de décision dans le domaine de l’éducation. Ces données obtenues lors des recensements peuvent également servir de base à l’élaboration de commentaires adressés aux chefs d’établissement et aux enseignants.

Système d'Information pour la Gestion de l'Éducation (SIGE) : Depuis le milieu des années 80, de nombreux pays mettent en œuvre le Système d'Information pour la Gestion de l'Éducation (SIGE), qu’ils placent au cœur du suivi de leur système éducatif. Un Système d'Information pour la Gestion de l'Éducation (SIGE) au niveau national est en général une base de données informatique dans laquelle les informations pertinentes peuvent être recueillies, traitées et utilisées en soutien de l’élaboration de politiques, de la planification, du suivi et de la gestion de l’éducation. Pour soutenir les pays ne disposant pas forcément des ressources nécessaires pour mettre au point une plate-forme SIGE personnalisée de qualité, l’UNESCO a créé un logiciel Open Source (code source ouvert) gratuit (voir www.openemis.org). 

Inspections/accréditation : Partout dans le monde, les écoles font l’objet d’inspections. Et pour cause : les inspections contribuent à la qualité des établissements scolaires et des systèmes d’éducation. Bien que, selon la région, différents termes désignent ce processus (accréditation, inspection ou encadrement), il possède en général deux objectifs étroitement liés : responsabilité publique et développement des écoles. L’équilibre particulier de ces objectifs et leur impact sur l’apprentissage et l’enseignement dans les écoles dépendent du contexte politique et du système éducatif des pays.

Enquêtes de suivi des dépenses publiques (ESDP) et enquêtes quantitatives sur la prestation de services (EQPS) : L’enquête de suivi des dépenses publiques (ESDP) est une méthode de suivi des fonds, du niveau central au niveau scolaire. Elle permet de mesurer les pertes ou les détournements de fonds dans l’ensemble du système éducatif à l’aide de méthodes d’échantillonnage. Elle indique par conséquent si les ressources sont utilisées à bon escient, pour répondre aux besoins opérationnels généraux et conformément aux efforts d’amélioration de la qualité de l’éducation. L’enquête de suivi des dépenses publiques (ESDP) peut permettre de vérifier si les principaux flux de ressources ayant un impact direct sur l’apprentissage parviennent réellement aux bénéficiaires prévus, notamment : fonds scolaires, manuels scolaires, matériel d’apprentissage, équipement, etc. L’expérience prouve qu’une vaste diffusion des résultats ESDP peut permettre de réduire les pertes dans le système. L’ESDP est souvent combiné à une enquête quantitative sur la prestation de services (EQPS), qui se concentre sur d’autres dimensions telles que les enseignants fantômes ou l'absentéisme des professeurs, et qui sont également importantes dans le cadre des efforts d’amélioration de la qualité de l’apprentissage.

Livrets scolaires : Les livrets scolaires regroupent les données disponibles sur les écoles (par ex. sur les inscriptions, l’assiduité des professeurs et des élèves, ainsi que sur les résultats universitaires des étudiants) dans un formulaire public accessible aux parties prenantes concernées. Il existe une grande variété de modèles de livrets scolaires, des modèles institutionnalisés où des informations sont fournies pour chaque école et publiées régulièrement sur Internet aux modèles ponctuels élaborés avec le soutien des organisations de la société civile. Selon des études récentes, les livrets scolaires peuvent contribuer à augmenter les résultats aux tests. Les livrets scolaires peuvent également améliorer le suivi des écoles via la participation du public, à condition que les informations soient « pertinentes, précises, compréhensibles et simples d’accès pour toutes les parties prenantes » (Hallak et Poisson, 2007).

Cartographie : La technologie de système d’information géographique (SIG) peut permettre d’associer des données à des zones géographiques, afin d’exposer les relations et les schémas régionaux qui seraient, sans cette technologie, moins évidents uniquement dans des bases de données et des tableaux numériques. La représentation visuelle de données complexes peut permettre aux éducateurs de tous niveaux de prendre des décisions éclairées sur des facteurs tels que la distribution des ressources, le déploiement des professeurs et la planification de l’éducation en cas de conflit ou d’urgence. Pour obtenir un exemple d’utilisation des données SIG dans l’éducation, reportez-vous à l’outil de cartographie en ligne de l’U.S. National Center for Education Statistics, qui permet aux utilisateurs d’associer visuellement les données socio-économiques et éducatives aux circonscriptions scolaires du pays.

Glossaire

Bibliothèque