Indicateurs de qualité et d’apprentissage

Mis à jour le 04 avr 18
FICHE 1

Pour que les résultats de l’apprentissage et la qualité de l’éducation s’améliorent, les planificateurs doivent accéder à des analyses probantes de la situation actuelle, des tendances, des points forts, des faiblesses et de leurs causes. Un système solide de suivi et d’évaluation peut fournir ces données probantes. Cela passe d’abord par la mise au point d’indicateurs destinés au suivi global du système, et de suivi des progrès réalisés dans les programmes et les stratégies spécifiques présentés dans un plan du secteur  de l’éducation.

Indicateurs de suivi global du système

Les systèmes éducatifs sont généralement analysés en termes de contexte global, d’intrants spécifiques, de processus sociaux ou institutionnels, et de produits. Il est possible de mettre en place des indicateurs pour mesurer les points appartenant à chacune de ces catégories (voir également une description plus complète) :

Le choix final des indicateurs doit être fondé sur le système éducatif réel, et sur les mesures disponibles ou possibles. De plus, il convient d’élaborer soigneusement ces indicateurs afin de pouvoir mesurer les changements dans le temps, ce qui implique une certaine stabilité à la fois dans la structure sous-jacente et dans les méthodes de mesure. Si possible, les indicateurs doivent être ventilés par sexe, zone géographique et autres mesures importantes en matière d’équité.

Caractéristiques des différents types d’indicateurs et leur mesure

Les informations sur les indicateurs relatifs aux intrants sont en général relativement simples à obtenir, car les intrants sont souvent « comptables » par nature et les processus de gestion impliquent l’enregistrement automatique de nombreux intrants. Les indicateurs de processus et de contexte, en revanche, sont souvent difficiles à élaborer et à mesurer car ils concernent des notions qualitatives et/ou plus complexes. Parmi les outils de collecte de données les plus courants, citons les enquêtes, les rapports d’inspection et les auto-évaluations, qui nécessitent des processus spéciaux à la fois en matière d’administration et d’interprétation. En dépit de ces difficultés, toutefois, les indicateurs de processus s’avèrent souvent cruciaux pour la mesure et la compréhension des tentatives d’amélioration des résultats d’apprentissage.

Les indicateurs de produits impliquent généralement des mesures des résultats d’apprentissage sur la base d’examens nationaux ou d’évaluations internationales. Moins fréquemment, il est également possible de mesurer les indicateurs de produits via des études basées sur des enquêtes ou des observations méthodiques sur le terrain. Les indicateurs de produits fournissent les données les plus importantes pour déterminer si l’amélioration de la qualité de l’éducation et des résultats d’apprentissage est conforme aux objectifs. Toutefois, la mesure des indicateurs d’intrants et de processus est également essentielle car ces éléments offrent des informations capitales pour l’interprétation précise des données de produits.

Suivi de la mise en œuvre des plans d’amélioration des résultats d’apprentissage

Les indicateurs permettent également de suivre les progrès réalisés dans la mise en œuvre des stratégies d’un plan du secteur éducatif, comme les politiques et les programmes visant à améliorer les résultats de l’apprentissage. Chaque programme spécifié par un plan du secteur éducatif nécessite l’introduction d’intrants particuliers et la réalisation de certaines activités ou de certains processus, afin d’obtenir des produits s’alignant sur la vision stratégique du changement du plan. Les indicateurs peuvent et doivent être élaborés pour mesurer les progrès réalisés dans ces trois éléments.

Un exemple simple peut contribuer à illustrer l’élaboration de ces différents types d’indicateurs pour les programmes destinés à améliorer les résultats de l’apprentissage. Supposons que le Pays Eruditus ait identifié le faible niveau d’alphabétisation des élèves de primaire comme principal problème à résoudre. Les responsables politiques ont étudié plusieurs politiques possibles et ont finalement choisi trois programmes visant à résoudre ce problème. L’un de ces programmes consiste à « instaurer des ateliers pour les professeurs sur l’intégration de temps de lecture à haute voix et de lecture récréative dans leur programme ». Trois types d’indicateurs peuvent être élaborés par rapport à ce programme :

Dans l’exemple ci-dessus, il est évident que les différents types d’indicateurs remplissent différentes fonctions. Les indicateurs d’intrants et de processus évaluent essentiellement la mesure dans laquelle les activités prévues ont été réalisées. Les indicateurs de produits, en revanche, mesurent les effets immédiats des activités du programme.

L’importance de mesurer les indicateurs d’intrants et de processus, outre les indicateurs de produits, peut également être clarifiée à l’aide de cet exemple. Supposons qu’au bout de deux ans, le Pays Eruditus constate l’absence d’amélioration au niveau du pourcentage d’élèves de primaire maîtrisant la lecture. En l’absence d’informations supplémentaires, un service de planification peut simplement décider d’abandonner la stratégie globale des ateliers de lecture.

Toutefois, une étude plus approfondie de leurs données de suivi peut révéler, par exemple, qu’en dépit de la distribution de tous les documents planifiés et de l’organisation de tous les ateliers prévus, les participants aux ateliers ont fait preuve de très peu de confiance dans leur capacité à appliquer les stratégies de lecture en classe. Ces données précieuses doivent inviter les planificateurs à examiner plus en détail la qualité des ateliers mêmes, ainsi que les hypothèses à la base des stratégies recommandées de lecture en classe. En effet, si ces données de suivi avaient été recueillies et analysées en temps opportun, dès le début du programme, il aurait été possible d’améliorer la qualité des ateliers beaucoup plus tôt, sans attendre que les indicateurs de produits révèlent l’échec du programme. L’élaboration soigneuse des trois types d’indicateurs de suivi permet donc de mettre en œuvre un processus d’apprentissage dans lequel il devient possible de peaufiner et d’améliorer en permanence les programmes et les politiques.

References and sources

Glossaire

Bibliothèque