Indicateurs de qualité et d’apprentissage

Mis à jour le 06 mai 19
FICHE 1

Définir la qualité

Tous les pays n’ont pas la même conception de ce que signifie la qualité. Les différents acteurs de l’éducation et organisations ont aussi leur propre définition. Pourtant, ils s’accordent souvent sur trois grands principes : le besoin de pertinence, d’équité sur le plan de l’accès et des résultats, ainsi que d’un véritable respect des droits individuels (UNESCO, 2004).

Le cadre de l’UNESCO sur les variables de la qualité de l’éducation comprend cinq dimensions :

  1. Caractéristiques des apprenants : notamment leur aptitude, leur persévérance, leur disposition à la scolarité, leurs connaissances préalables, les obstacles aux apprentissages et les variables démographiques.
  2. Contexte : notamment les ressources publiques destinées à l’éducation, le soutien parental, les normes nationales, les exigences du marché de l’emploi, les facteurs socioculturels et religieux, l’influence des pairs et le temps disponible pour aller à l’école et faire ses devoirs.
  3. Apports facilitateurs: notamment le matériel d’enseignement et d’apprentissage, l’infrastructure et les installations matérielles, ainsi que les ressources humaines.
  4. Enseignement et apprentissage : notamment le temps consacré à l’apprentissage, les méthodes pédagogiques, l’évaluation et la taille des classes.
  5. Résultats : notamment les compétences en lecture, écriture et calcul, les valeurs et les compétences nécessaires à la vie courante. (UNESCO, 2004, p. 38-39).

L’utilisation d’indicateurs

Pour améliorer la qualité de l’éducation et les acquis scolaires, les planificateurs doivent avoir accès à des analyses de la situation actuelle fondées sur des données probantes, des tendances sur la durée et des informations sur les points forts et les points faibles d’un système, ainsi que leurs causes. Un système fiable de suivi et d’évaluation fondé sur des indicateurs pertinents peut permettre d’obtenir ces données. Les indicateurs peuvent contribuer à suivre les progrès des stratégies et programmes au sein d’un plan sectoriel pour l’éducation. Les indicateurs de la qualité de l’éducation peuvent avoir des implications significatives en matière d’orientation politique, car ils permettent de réaliser des comparaisons dans le temps, dans différents lieux ou contextes, ou par rapport à des normes ou des critères mondiaux comme l’Objectif de développement durable 4 (ODD 4).

Plus spécifiquement, les indicateurs permettent aux planificateurs de l’éducation et aux décideurs de :

  • suivre les changements dans des domaines tels que la qualité d’enseignement, le programme scolaire et les performances des élèves, qui peuvent attirer l’attention des responsables politiques sur des problèmes imminents
  • mesurer l’impact des réformes éducatives
  • encourager l’amélioration d’un système éducatif en le comparant, en intégralité ou en partie, à d’autres pays ou systèmes
  • mettre en évidence des sous-systèmes éducatifs qui pourraient avoir besoin d’être améliorés, par exemple des secteurs ou des niveaux d’éducation particuliers
  • mettre en évidence des indicateurs clés d’équité, comme les performances de différents sous-groupes, par exemple les filles, les élèves vivant dans la pauvreté ou les élèves souffrant de handicaps. (Adapté de Kaagan et Smith, 1985, p. 24.)

Indicateurs pour suivre la qualité de l’éducation

Les systèmes éducatifs sont généralement analysés sur le plan du contexte, des moyens spécifiques mis en œuvre, des processus sociaux ou institutionnels et des produits ou résultats obtenus. Des indicateurs peuvent être développés pour mesurer les problèmes qui relèvent de chaque catégorie.

  1. Indicateurs de contexte : ils fournissent des informations sur les facteurs contextuels qui ont une incidence sur les apprentissages, par exemple les caractéristiques des élèves, les conditions socioéconomiques, les aspects culturels, le statut de la profession enseignante et les problèmes de la population locale. Les indicateurs de contexte sont souvent difficiles à mettre au point et mesurer, car ils portent sur des questions qualitatives. Les outils couramment utilisés pour collecter les données peuvent être des enquêtes, des observations de classe, des rapports d’inspection et des auto-évaluations.
  2. Indicateurs de moyens : ils mesurent principalement le déploiement et l’utilisation de ressources pour faciliter l’apprentissage. Ils indiquent si les ressources financières, matérielles et humaines prévues sont livrées dans les quantités prévues, à tous les niveaux du système. Les informations sur les indicateurs de moyens mis en œuvre sont relativement faciles à obtenir puisque ces moyens sont souvent « comptables » par nature, et les dispositifs de gestion intègrent l’enregistrement automatique de nombreuses ressources. L’un des problèmes qui peut se poser est que, même si des moyens ont été fournis, cela ne signifie pas nécessairement qu’ils seront finalement disponibles. Par exemple, le ratio manuel/élève peut être mesuré en prenant en compte le nombre de manuels livrés, ou le nombre de manuels utilisés dans les écoles. Dans certains cas, ces deux chiffres peuvent être différents.
  3. Indicateurs de processus : ils mesurent comment les activités des programmes éducatifs ont été conduites – si elles ont permis d’atteindre le niveau de qualité souhaité. Ils portent notamment sur la mise en œuvre pratique de dispositifs éducatifs spécifiques, par exemple l’application de normes, la qualité de l’enseignement, le temps passé sur une tâche, le climat de l’école et l’encadrement pédagogique. Comme les indicateurs de contexte, les indicateurs de processus concernent des questions qualitatives et peuvent être obtenus grâce à des enquêtes et des observations pédagogiques, des rapports d’inspection et des auto-évaluations.
  4. Indicateurs de résultats : les indicateurs de résultats mesurent les effets des activités des programmes pour déterminer si leurs objectifs ont été atteints. Ils révèlent les performances du système éducatif en matière de savoirs disciplinaires, de compétences, de taux de redoublement, de progression et d’achèvement, ainsi que de satisfaction des employés. Les indicateurs de résultats peuvent être obtenus grâce à des examens nationaux, des évaluations internationales, des enquêtes et des observations systématiques sur le terrain.

Ces indicateurs impliquent généralement de mesurer les acquis scolaires sur la base d’examens nationaux ou d’évaluations internationales. Les indicateurs de résultats fournissent les données les plus importantes pour déterminer si l’amélioration de la qualité de l’éducation et des acquis scolaires est conforme aux objectifs. (Adapté de : Scheerens, Luyten et van Ravens, 2011.)

Les indicateurs doivent tenir compte du contexte et des objectifs d’apprentissage spécifiques du système éducatif. Ils doivent être conçus pour permettre de mesurer l’évolution sur la durée et être ventilés par genre, zone géographique, situation socioéconomique et autres questions relatives à l’équité.

L’importance de la mesure de l'égalité

L’importance de l’égalité en matière d’éducation est soulignée dans les ODD et le cadre d’action Éducation 2030, puisque la cible 4.5 vise à « éliminer les inégalités entre les sexes dans le domaine de l’éducation et assurer l’égalité d’accès des personnes vulnérables, y compris les personnes handicapées, les autochtones et les enfants en situation vulnérable, à tous les niveaux d’enseignement et de formation professionnelle ». Pour atteindre ce but, les systèmes éducatifs doivent réaliser un suivi des inégalités d’accès, de la participation et des résultats pour tous les groupes de la population. Dans des systèmes éducatifs plus équitables, l’accès des élèves à l’éducation et leurs acquis scolaires sont relativement indépendants des circonstances individuelles socioéconomiques et culturelles.

Pour mesurer l’égalité, les planificateurs doivent être en mesure de ventiler les données d’évaluation en fonction des différents groupes de population afin de suivre leurs progrès. Les caractéristiques des élèves connues pour avoir des effets prévisionnels sur les résultats d’éducation et qui peuvent être des indicateurs clés de la mesure de l’égalité sont notamment les suivantes :

  • le genre,
  • le handicap,
  • les déplacements forcés,
  • la situation migratoire,
  • la diversité culturelle, linguistique et ethnique,
  • la pauvreté,
  • le lieu de résidence.

La collecte de données sur ces indicateurs permet de ventiler les données en fonction des principales dimensions relatives à l’équité, comme le genre ou la pauvreté, et de comparer le degré d’inégalité entre différents sous-groupes. Pour mesurer précisément les progrès réalisés par rapport aux cibles d’équité fixés, il est important que les enfants défavorisés qui ne vont pas à l’école soient soumis à des évaluations de l’apprentissage. Pour cela, on peut par exemple utiliser des enquêtes réalisées auprès d’un échantillon de ménages. Les données des ménages et les données administratives des écoles peuvent aussi être mises en relation pour explorer les effets de variables telles que les infrastructures et les méthodes d’enseignement sur les élèves défavorisés.

Outils

Politiques

References and sources

Barrett, A. M.; Sorensen, T. B. 2015. Indicators for all? Monitoring quality and equity for a broad and bold post-2015 global education agenda. New York: Open Society Foundations.

Kaagan, S.; Smith, M. S. 1985. ‘Indicators of educational quality’. In: Educational Leadership. 43(2), p. 21-24.

OCDE, 2013. Synergies for better learning: An international perspective on evaluation and assessment. Paris: OCDE.

Scheerens, J.; Luyten, H.; van Ravens, J. 2011. Measuring educational quality by means of indicators’. In: J. Scheerens; H. Luyten; J. van Ravens (Eds) Perspectives on educational quality: Illustrative outcomes on primary and secondary schooling in the Netherlands (pp. 35–50). Dordrecht: Springer Netherlands.

UNESCO. 2004. Education pour tous: l'exigence de qualité; rapport mondial de suivi sur l'EPT, 2005. Paris : UNESCO

UNESCO-ISU, 2018. Handbook on measuring equity in education. Montreal : ISU.

Mettre en favori

Glossaire

Bibliothèque