Technologies de l’information et de la communication (TIC) dans l’éducation

Mis à jour le 14 aoû 19
FICHE 4

Les technologies de l’information et de la communication (TIC) peuvent avoir une incidence sur l’apprentissage des élèves lorsque les enseignants maîtrisent les technologies numériques et savent comment les intégrer au programme.

Les écoles utilisent différents outils informatiques pour communiquer, générer, diffuser, stocker et gérer des informations.(6) En outre, dans certains contextes, les TIC font désormais partie intégrante des interactions enseignement-apprentissage grâce à l’adoption d’appro­ches reposant par exemple sur le rempla­cement des tableaux noirs par des tableaux blancs numériques interactifs, l’utilisation de smart­phones ou d’autres appareils appartenant aux élèves pendant les cours à des fins d’apprentissage et le modèle de la « classe inversée », dans lequel les élèves visionnent des cours chez eux sur un ordinateur, puis travaillent en classe sur des exercices plus interactifs.


Lorsque les enseignants ont été formés à l’utilisation des outils informatiques et les maîtrisent, ces approches peuvent favoriser le développement de capacités de raisonnement plus complexes, donner aux élèves la possibilité de montrer ce qu’ils ont compris de façon créative et individualisée et leur permettre d’être mieux préparés à la constante évolution technologique qui concerne la société et les lieux de travail.(18)


Les planificateurs doivent mener plusieurs actions à l’égard des TIC, et notamment : effectuer une analyse coûts-avantages, fournir et main­tenir les instal­lations requises et veiller à ce que les investissements aillent de pair avec un soutien aux enseignants et avec d’autres politiques visant une utilisation efficace des TIC.(16)

 

Aspects abordés et commentaires

Culture numérique et compétences numériques : à l’instar d’autres aspects de la culture numérique, l’informatique a changé la manière de vivre, de travailler, de jouer et d’apprendre des individus, et influencé de ce fait l’acquisition et le partage des connaissances et du pouvoir dans le monde.(14) Les étudiants diplômés qui maîtrisent moins bien les outils informa­tiques auront de plus en plus de difficultés à s’adapter à l’économie nationale et mondiale. Il est désormais primordial de prendre en compte les compétences numériques – qui se traduisent par une capacité à chercher des informations, à les trier et à en produire, mais aussi par l’utilisation de nouveaux médias, indispensable à une intégration complète dans la société – dans les cadres curriculaires.(8)

Dans de nombreux pays, les compétences numériques sont développées à travers l’intégration des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans les écoles. Parmi les applications éducatives courantes des TIC, il convient de mentionner :

  • Les ordinateurs portables : des ordinateurs portables moins coûteux ont été conçus pour être utilisés dans les écoles sur la base d’un ordinateur par élève. Ils se caractérisent par une faible consommation énergétique, un système d’exploitation peu coûteux et des fonctions de reprogrammation spéciale et de réseau maillé.(42) Néanmoins, malgré des efforts de réduction des coûts, fournir un ordinateur à chaque enfant peut s’avérer trop coûteux pour certains pays en développement.(41)
  • Les tablettes : les tablettes sont de petits ordinateurs personnels dotés d’un écran tactile, ce qui permet la saisie de données sans clavier ni souris. Des logiciels d’apprentissage peu coûteux (« applications ») peuvent être téléchargés sur les tablettes, les convertissant ainsi en outils d’apprentissage très polyvalents.(7)(25) Les applications les plus efficaces favorisent le développement de capacités de raisonnement plus complexes et permettent aux élèves de montrer ce qu’ils ont compris de façon créative et individualisée.(18)
  • Les tableaux blancs interactifs : les tableaux blancs interactifs permettent d’afficher des images projetées à partir d’un ordinateur, de les manipuler, de les faire glisser, de cliquer dessus ou de les copier.(3) Des notes écrites à la main peuvent être prises en même temps sur le tableau et être enregistrées en vue d’une utilisation future. Les tableaux blancs interactifs sont associés à un enseignement qui s’adresse à l’ensemble de la classe plutôt qu’à des activités centrées sur chaque élève.(38) La participation des élèves est généralement plus élevée lorsqu’ils peuvent utiliser des outils informatiques pendant le cours.(4)
  • Les liseuses : les liseuses sont des appareils électroniques qui peuvent contenir des centaines de livres au format numérique. Elles sont de plus en plus utilisées en tant que supports de lecture.(19) L’utilisation de liseuses pour permettre une lecture autonome a suscité des réactions positives de la part des élèves – qu’ils soient des lecteurs aguerris ou rebutés par la lecture.(22) Les liseuses présentent par ailleurs des caractéristiques qui favorisent une utilisation pratique : elles sont transportables, possèdent une autonomie de longue durée, permettent de réagir au texte et de définir les mots inconnus.(22) En outre, de nombreux ouvrages classiques sont disponibles gratuitement au format numérique.
  • Les classes inversées : cette approche, qui implique l’assimilation de leçons et la réalisation de travaux pratiques sur ordinateur à la maison et des activités pédagogiques interactives en classe, permet d’élargir le programme. Il existe peu d’études sur les résultats d’apprentissage des élèves qui fréquentent des classes inversées.(5) Ces derniers ont un avis mitigé, mais généralement positif, sur les classes inversées, car ils préfèrent les activités pédagogiques coopératives en classe aux cours magistraux.(5)(35)

TIC et perfectionnement professionnel des enseignants : il est nécessaire que les enseignants profitent de possibilités de perfectionnement professionnel spécifiques pour accroître leur capacité à utiliser les TIC et pouvoir ainsi évaluer l’apprentissage de leurs élèves, leur offrir un enseignement individualisé, accéder à des ressources en ligne et encourager les interactions et la collaboration entre les élèves.(15) Cette formation aux TIC doit, d’une manière générale, inciter les enseignants à se servir d’outils informatiques pendant les cours, mais aussi donner des conseils sur l’utilisation des TIC dans le cadre de l’enseignement et de l’apprentissage de chaque matière. Sans cette formation, les enseignants ont tendance à utiliser les TIC pour des applications fondées sur les compétences, ce qui limite la réflexion pédagogique des élèves.(32) Pour aider les enseignants à changer de pédagogie, il est également indispensable que les gestionnaires de l’éducation, les superviseurs, les formateurs d’enseignants et les décideurs soient formés à l’utilisation des TIC.(11)

Assurer la rentabilité des investissements dans les TIC : pour que les investissements réalisés dans les TIC soient profitables aux élèves, d’autres conditions doivent être réunies. Les politiques scolaires doivent prévoir la mise en place dans les écoles des installations minimums acceptables pour les TIC, à savoir une connexion Internet stable et abordable et des dispositifs de sécurité tels que des filtres et des bloqueurs de sites. Les politiques relatives aux enseignants doivent cibler les compétences informatiques de base, l’utilisation des TIC dans les environnements éducatifs et les utilisations propres à chaque discipline.(21) Pour que la mise en œuvre des TIC soit réussie, il est nécessaire de les intégrer dans le programme scolaire. Enfin, le contenu numérique doit être développé dans les langues locales et refléter la culture locale.(40) Un soutien technique, humain et organisationnel constant est nécessaire sur toutes ces questions pour permettre l’accès aux TIC et leur utilisation efficace.(21)

Contextes caractérisés par un manque de ressources : le coût total lié à la possession d’outils informatiques est considérable : il découle notamment de la formation des enseignants et des adminis­trateurs, de la connexion, du soutien technique et des logiciels.(42) En ce qui concerne l’intégration d’outils informatiques dans les salles de classe, il est nécessaire de procéder par étapes, en commençant par la mise en place des installations, puis en mettant à disposition des outils informatiques durables et évolutifs.(16)
Dans plusieurs pays, des écoles ont autorisé les élèves à apporter en cours leurs propres appareils mobiles (ordinateurs portables, tablettes ou smart­phones) au lieu de fournir ces outils à tous les élèves – cette approche est appelée « BringYourOwnDevice » (« apportez votre équipement personnel de communi­cation »).(1)(27)(34) Tous les parents ne peuvent cependant pas offrir ces appareils ou des forfaits mobile/Internet à leurs enfants.(30) Les écoles doivent veiller à ce que tous les élèves bénéficient d’un accès équitable aux outils informatiques dans le cadre de leur apprentissage.

 

Aspects à prendre en compte concernant l’inclusion

Fossé numérique : le fossé numérique désigne les inégalités d’accès aux médias numériques et à Internet qui existent au sein de chaque pays et entre les pays, ainsi que les disparités entre les individus qui possèdent les compétences numériques nécessaires à l’utilisation des médias et d’Internet et ceux qui n’en disposent pas.(23)(26)(31)
Le fossé numérique crée et renforce les inégalités socio-économiques au désavantage des individus les plus pauvres de la planète. Il est essentiel que les politiques visent à combler ce fossé afin que tous les élèves puissent bénéficier des médias, d’Internet et de compétences numériques, et non pas uniquement ceux qui sont les plus faciles à atteindre.

Groupes linguistiques minoritaires : les élèves dont la langue maternelle ne correspond pas à la langue d’enseignement officielle sont moins susceptibles d’avoir un ordinateur et une connexion Internet chez eux que les élèves du groupe linguistique majoritaire. Le nombre de supports en ligne disponibles dans leur langue est par ailleurs moins élevé, ce qui les désavantage par rapport aux élèves du groupe majoritaire qui peuvent chercher des informations, préparer des exposés et des documents et communiquer plus facilement à l’aide des TIC.(39) Les outils informatiques peuvent néanmoins contribuer à améliorer les compétences des élèves du groupe linguistique minoritaire – notamment dans le cadre de l’apprentissage de la langue d’enseignement officielle – grâce à des caractéristiques telles que la reconnaissance vocale automatique, l’accessibilité à des documents audio-visuels authentiques et les fonctions de discussions en ligne.(2)(17)

Élèves pratiquant différents styles d’apprentissage : les TIC fournissent plusieurs moyens pour comprendre et traiter les informations, expliquer certains concepts et exprimer les connaissances acquises. Plus de 87 % des élèves apprennent mieux à l’aide de méthodes visuelles et tactiles ; or les TIC peuvent les aider à découvrir par eux-mêmes les informations au lieu de les lire et de les entendre uniquement.(20)(37) Les appareils mobiles proposent également des programmes (applications) qui fournissent une aide supplémentaire aux élèves ayant des besoins spécifiques grâce à des caractéristiques telles que des écrans et des instructions simplifiés, une disposition logique des menus et des fonctions de contrôle, des illustrations combinées avec des textes, une rétroaction acoustique, la possibilité de régler la vitesse et le niveau de difficulté, des informations appropriées et claires et une correction facile des erreurs.(24)(29)

 

Exemples de politiques

  • India [PDF]
  • Detroit, USA [PDF]
  • Finland [PDF]
References and sources
  1. Alberta Education. 2012. Bring your own device: A guide for schools. Retrieved from http://education.alberta.ca/admin/technology/research.aspx
  2. Alsied, S.M. and Pathan, M.M. 2015. ‘The use of computer technology in EFL classroom: Advantages and implications.’ International Journal of English Language and Translation Studies. 1(1).
  3. BBC. N.D. ‘What is an interactive whiteboard?’ Retrieved from http://www.bbcactive.com/BBCActiveIdeasandResources/Whatisaninteractivewhiteboard.aspx
  4. Beilefeldt, T. 2012. ‘Guidance for technology decisions from classroom observation.’ Journal of Research on Technology in Education. 44(3).
  5. Bishop, J.L. and Verleger, M.A. 2013. ‘The flipped classroom: A survey of the research.’ Presented at the 120th ASEE Annual Conference and Exposition. Atlanta, Georgia.
  6. Blurton, C. 2000. New Directions of ICT-Use in Education. United National Education Science and Culture Organization (UNESCO).
  7. Bryant, B.R., Ok, M., Kang, E.Y., Kim, M.K., Lang, R., Bryant, D.P. and Pfannestiel, K. 2015. ‘Performance of fourth-grade students with learning disabilities on multiplication facts comparing teacher-mediated and technology-mediated interventions: A preliminary investigation. Journal of Behavioral Education. 24.
  8. Buckingham, D. 2005. Educación en medios. Alfabetización, aprendizaje y cultura contemporánea, Barcelona, Paidós.
  9. Buckingham, D., Sefton-Green, J., and Scanlon, M. 2001. 'Selling the Digital Dream: Marketing Education Technologies to Teachers and Parents.' ICT, Pedagogy, and the Curriculum: Subject to Change. London: Routledge.
  10. "Burk, R. 2001. 'E-book devices and the marketplace: In search of customers.' Library Hi Tech 19(4)."
  11. Chapman, D., and Mählck, L. (Eds). 2004. Adapting technology for school improvement: a global perspective. Paris: International Institute for Educational Planning.
  12. Cheung, A.C.K and Slavin, R.E. 2012. ‘How features of educational technology applications affect student reading outcomes: A meta-analysis.’ Educational Research Review. 7.
  13. Cheung, A.C.K and Slavin, R.E. 2013. ‘The effectiveness of educational technology applications for enhancing mathematics achievement in K-12 classrooms: A meta-analysis.’ Educational Research Review. 9.
  14. Deuze, M. 2006. 'Participation Remediation Bricolage - Considering Principal Components of a Digital Culture.' The Information Society. 22.
  15. Dunleavy, M., Dextert, S. and Heinecke, W.F. 2007. ‘What added value does a 1:1 student to laptop ratio bring to technology-supported teaching and learning?’ Journal of Computer Assisted Learning. 23.
  16. Enyedy, N. 2014. Personalized Instruction: New Interest, Old Rhetoric, Limited Results, and the Need for a New Direction for Computer-Mediated Learning. Boulder, CO: National Education Policy Center.
  17. Golonka, E.M., Bowles, A.R., Frank, V.M., Richardson, D.L. and Freynik, S. 2014. ‘Technologies for foreign language learning: A review of technology types and their effectiveness.’ Computer Assisted Language Learning. 27(1).
  18. Goodwin, K. 2012. Use of Tablet Technology in the Classroom. Strathfield, New South Wales: NSW Curriculum and Learning Innovation Centre.
  19. Jung, J., Chan-Olmsted, S., Park, B., and Kim, Y. 2011. 'Factors affecting e-book reader awareness, interest, and intention to use.' New Media & Society. 14(2)
  20. Kenney, L. 2011. ‘Elementary education, there’s an app for that. Communication technology in the elementary school classroom.’ The Elon Journal of Undergraduate Research in Communications. 2(1).
  21. Kopcha, T.J. 2012. ‘Teachers’ perceptions of the barriers to technology integration and practices with technology under situated professional development.’ Computers and Education. 59.
  22. Miranda, T., Williams-Rossi, D., Johnson, K., and McKenzie, N. 2011. "Reluctant readers in middle school: Successful engagement with text using the e-reader.' International journal of applied science and technology. 1(6).
  23. Moyo, L. 2009. 'The digital divide: scarcity, inequality and conflict.' Digital Cultures. New York: Open University Press.
  24. Newton, D.A. and Dell, A.G. 2011. ‘Mobile devices and students with disabilities: What do best practices tell us?’ Journal of Special Education Technology. 26(3).
  25. Nirvi, S. (2011). ‘Special education pupils find learning tool in iPad applications.’ Education Week. 30.
  26. Norris, P. 2001. Digital Divide: Civic Engagement, Information Poverty, and the Internet Worldwide. Cambridge, USA: Cambridge University Press.
  27. Project Tomorrow. 2012. Learning in the 21st century: Mobile devices + social media = personalized learning. Washington, D.C.: Blackboard K-12.
  28. Riasati, M.J., Allahyar, N. and Tan, K.E. 2012. ‘Technology in language education: Benefits and barriers.’ Journal of Education and Practice. 3(5).
  29. Rodriquez, C.D., Strnadova, I. and Cumming, T. 2013. ‘Using iPads with students with disabilities: Lessons learned from students, teachers, and parents.’ Intervention in School and Clinic. 49(4).
  30. Sangani, K. 2013. 'BYOD to the classroom.' Engineering & Technology. 3(8).
  31. Servon, L. 2002. Redefining the Digital Divide: Technology, Community and Public Policy. Malden, MA: Blackwell Publishers.
  32. Smeets, E. 2005. ‘Does ICT contribute to powerful learning environments in primary education?’ Computers and Education. 44.
  33. Smith, G.E. and Thorne, S. 2007. Differentiating Instruction with Technology in K-5 Classrooms. Eugene, OR: International Society for Technology in Education.
  34. Song, Y. 2014. '"Bring your own device (BYOD)" for seamless science inquiry in a primary school.' Computers & Education. 74.
  35. Strayer, J.F. 2012. ‘How learning in an inverted classroom influences cooperation, innovation and task orientation.’ Learning Environment Research. 15.
  36. Tamim, R.M., Bernard, R.M., Borokhovski, E., Abrami, P.C. and Schmid, R.F. 2011. ‘What forty years of research says about the impact of technology on learning: A second-order meta-analysis and validation study. Review of Educational Research. 81(1).
  37. Tileston, D.W. 2003. What Every Teacher Should Know about Media and Technology. Thousand Oaks, CA: Corwin Press.
  38. Turel, Y.K. and Johnson, T.E. 2012. ‘Teachers’ belief and use of interactive whiteboards for teaching and learning.’ Educational Technology and Society. 15(1).
  39. Volman, M., van Eck, E., Heemskerk, I. and Kuiper, E. 2005. ‘New technologies, new differences. Gender and ethnic differences in pupils’ use of ICT in primary and secondary education.’ Computers and Education. 45.
  40. Voogt, J., Knezek, G., Cox, M., Knezek, D. and ten Brummelhuis, A. 2013. ‘Under which conditions does ICT have a positive effect on teaching and learning? A call to action.’ Journal of Computer Assisted Learning. 29(1).
  41. Warschauer, M. and Ames, M. 2010. ‘Can one laptop per child save the world’s poor?’ Journal of International Affairs. 64(1).
  42. Zuker, A.A. and Light, D. 2009. ‘Laptop programs for students.’ Science. 323(5910).
Mettre en favori

Glossaire

Bibliothèque