Implication des parents et de la communauté dans l'éducation

Mis à jour le 29 mar 18
FICHE 4

Les parents et la communauté sont les premiers éducateurs des enfants. Le soutien qu'ils apportent influe sur l'apprentissage et le développement de leurs enfants ainsi que sur les résultats éducatifs.

Le soutien des parents implique des effets directs sur l'apprentissage, aussi bien avant que pendant la période d'éducation formelle, ainsi que des facteurs d'aide et de contrôle qui y sont indirectement liés, comme la nutrition, les comportements, la santé et l'hygiène. Plusieurs facteurs sont importants pour comprendre ces types de soutien parental : soutien nécessaire avant et après la naissance pour le bon développement du nourrisson, soutien nécessaire pendant les premières années de l'enfant et avant l'entrée à l'école, soutien nécessaire pendant les années d'enseignement primaire et secondaire, stratégies scolaires pour impliquer les parents dans l'éducation de leurs enfants et coûts associés aux programmes d'éducation parentale.

 

Aspects abordés et commentaires

Soutien des parents pour les enfants de 0 à 2 ans : le soutien des parents à l'apprentissage des tout-petits se fait essentiellement à la maison et consiste à interagir avec eux et à pourvoir à leurs besoins, à leur manifester continuellement de l'affection et à engager des conversations reposant sur l'écoute et les réponses positives afin d'encourager le développement du vocabulaire et des compétences langagières.(9) Les programmes qui permettent de renforcer la confiance des parents et leur capacité à enrichir les premières expériences de leurs enfants peuvent avoir des effets positifs sur le développement cognitif, socio-émotionnel et linguistique de ces derniers.(1)(2)(9) De nombreuses interventions efficaces sont réalisables, même dans les communautés ayant peu de ressources, comme la méthode « mère kangourou », qui vise à améliorer les soins apportés aux nouveau-nés prématurés par le contact peau à peau,(3) ou des campagnes d'information publique sur le rôle parental diffusées dans des médias accessibles tels que la radio.

Soutien des parents pour les enfants de 3 à 5 ans : le soutien des parents à l'apprentissage pendant la période préscolaire exige de poursuivre les activités ci-dessus en les complétant par des activités de préparation à l'école, par exemple en exposant les enfants à la lecture-écriture et au calcul.(1)(3)(9) À l'instar des activités proposées par le programme Pupa, un programme brésilien de formation des enseignants pour les parents d'enfants de moins de 6 ans aux revenus faibles, les parents devraient stimuler l'envie d'apprendre par la narration d'histoires, les jeux de rôles et la musique.(2)(3)(9) Il est bénéfique aux enfants que les parents les aident à participer à des activités communautaires ayant une valeur pédagogique : assister à des manifestations culturelles, se rendre dans des bibliothèques et des musées, encourager l'observation et l'apprentissage dans les situations du quotidien et apprendre en jouant.(2)(3)(9)

Soutien des parents pour les enfants de 6 à 11 ans : le soutien des parents à l'apprentissage pendant les années d'enseignement primaire comprend les activités ci-dessus ainsi qu'un soutien à la transition vers l'école.(1)(3)(4) Le soutien parental nécessaire pendant les années d'enseignement primaire se caractérise par un soutien direct plus important à l'éducation des enfants, avec notamment l'aide aux devoirs et la participation à la vie et aux activités scolaires.(1)(3)(4) De nombreux parents se sentent en mesure d'aider leurs enfants dans leur travail scolaire pendant la période du primaire. Toutefois, certains parents—en particulier ceux ayant eux-mêmes un faible niveau d'éducation—peuvent avoir besoin d'aide pour comprendre l'importance de leur soutien et apprendre comment aider leurs enfants ; les programmes tels que Literacy Boost, destinés aux enfants non scolarisés du Malawi, peuvent renforcer l'implication des familles dans les activités d'apprentissage de la lecture.(1)(3)

Soutien des parents pour les enfants de 12 à 18 ans : le soutien des parents à l'apprentissage pendant les années d'enseignement secondaire peut avoir des résultats éducatifs positifs lorsque les parents encouragent, supervisent et motivent leurs enfants, dans un environnement familial stable.(1)(3)(4) Le soutien parental devient plus indirect au fur et à mesure que l'enfant prend la responsabilité de son apprentissage, et de nombreux parents se sentent moins en mesure d'aider leurs enfants à faire leurs devoirs lorsque le programme s'approfondit.(1)(3)(4) Des ateliers et des formations destinés aux parents, avec des initiatives telles que le Community Education Support Project, permettent de renforcer le soutien des parents et leur possibilité de participer à l'éducation de leurs enfants.(3)

Programmes de formation au rôle parental pour les parents de jeunes enfants : la communication et le partage des connaissances et des compétences concernant le rôle parental et le soutien à l'apprentissage peuvent passer par une programmation individuelle, des groupes de parents ou l'utilisation des médias.(2) Ces programmes doivent être dispensés lors de séances individuelles intensives à domicile et dans des groupes d'éducation familiale pendant une durée d'un an ou bien lors d'interventions moins intensives mais régulières sur deux à trois ans.(1)(2)(9) L'utilisation des médias peut s'avérer un outil important pour toucher des familles aux revenus faibles ou vivant en milieu rural ou isolé.(2) Les programmes de formation au rôle parental tels que le Programa de Padres y Hijos chilien, qui sont destinés à promouvoir le développement psychosocial des enfants de 0 à 6 ans dans les communautés à faible revenu, peuvent déboucher sur des résultats positifs à long terme.(1)(2) Le Programa de Padres y Hijos associe des réunions hebdomadaires de parents animées par des professionnels avec une émission de radio qui utilise des feuilletons et d'autres activités radiophoniques pour susciter des discussions et des activités permettant de stimuler les interactions parent-enfant pendant la semaine.(1)(2) Qu'elle soit réalisée en lien avec les programmes formels d'éducation de la petite enfance ou à part, la programmation devrait s'articuler autour des interactions parent-enfant et favoriser le développement global de l'enfant, avec des connaissances et des aptitudes parentales permettant d'assurer la nutrition, la santé et l'hygiène des enfants.(1)(2)(9)

Communication pour améliorer la participation des parents à la vie scolaire : la communication entre les enseignants et les parents peut être améliorée par des programmes de liaison domicile-école. Ces programmes peuvent être mis en œuvre par du personnel scolaire spécialisé, chargé de faire le lien entre les familles et les écoles, de forger des relations, d'encourager la fréquentation scolaire et de mettre en lien les enseignements de la maison avec l'instruction scolaire.(1)(9) Des politiques peuvent permettre d'assurer une communication régulière lorsque les responsabilités des parents ont été définies et convenues avec eux et lorsque des réseaux de parents ont été établis.(3)(7)(9)  Les enseignants prévoient des leçons qui impliquent le concours des parents, en plus de recourir à d'autres conseils et ressources afin d’accroître l'implication des parents.(1) Le personnel scolaire peut organiser des rencontres avec les familles à leur domicile ou dans la communauté, ou utiliser les technologies pour garder le contact : par e-mail ou téléphone, par l'intermédiaire des sites Internet de l'école ou du district, de blogs d'enseignants, d'applications sur téléphone mobile ou de courriers remis aux élèves, et en menant des enquêtes afin de déterminer de quelle manière les parents souhaitent communiquer.(3)(6)

Coordination multisectorielle et coût des programmes de formation globale des parents : il pourra être nécessaire aux planificateurs de l'éducation de travailler avec des équipes multidisciplinaires afin de renforcer l'implication des parents, étant donné que les programmes et services destinés aux parents relèvent de plusieurs secteurs - éducation, santé et aide sociale.(2) Le coût de l'éducation parentale varie selon les pays et dépend du modèle de programme, de sa durée et du type de compétences et de formation proposées.(2) Les programmes dispensés dans des centres et les modèles individuels au sein de programmes dispensés à domicile sont plus coûteux en raison de la formation du personnel, des salaires et du taux de roulement ; ces programmes devraient donc évoluer vers des modèles plus durables faisant par exemple appel aux parents et à d'autres volontaires pour étendre la portée des programmes.(2)

 

Aspects à prendre en compte concernant l'inclusion

Parents issus de minorités ethniques et/ou linguistiques : les parents issus de minorités ethniques et/ou linguistiques peuvent être considérés par les enseignants et les écoles comme étant moins en mesure de contribuer à l'éducation de leurs enfants.(5) L'absence de diversité dans les programmes ou les politiques visant à impliquer les parents et dans le leadership peut également limiter la présence de parents d'origine ethnique et raciale minoritaire dans les écoles.(5) Ces obstacles peuvent être déjoués par des interventions ciblées fournissant des informations spécifiques sur la manière d'impliquer davantage les parents, conçues pour favoriser des relations parents-écoles saines, faisant appel à des interprètes si nécessaire, renforçant la confiance mutuelle et intégrant le soutien parental dans les programmes.(3)(5)(7) 

 

Exemples de politique

References and sources
  1. Desforges, C., and Abouchaar, A. 2003. The impact of parental involvement, parental support and family education on pupil achievements and adjustment: A literature review. Research Report, 443, London: Department for Education and Skills. Nottingham: UK
  2. Evans, J. L. Parenting programmes: An important ECD intervention strategy. Education for All Global Monitoring Report, 2007. UNESCO.
  3. Goodall, J., and Vorhaus, J. 2011. Review of best practice in parental engagement. Research Report, 156. Department for Education and Skills. Nottingham: UK
  4. Hill, N. E., and Tyson, D. F. 2009. Parental involvement in middle school: A meta-analytic assessment of the strategies that promote achievement. Developmental Psychology, 45(3), 740-763.
  5. Kim, Y. (2009). Minority parental involvement and school barriers: Moving the focus away from deficiencies of parents. Educational Research Review, 4, 80-102.
  6. McConnell, B. M., and Kubina Jr., R. M. 2014. Connecting with families to improve students' school attendance: A review of the literature. Preventing School Failure: Alternative Education for Children and Youth, 58(4), 249-256.
  7. Mendez, J. L. 2010. How can parents get involved in preschool? Barriers and engagement in education by ethnic minority parents of children attending head start. Cultural Diversity & Ethnic Minority Psychology 16(1), 26-36.
  8. Mingat, A. and A. Seurat. 2011a. “Développement des enfants de 0 à 6 ans et pratiques parentales à Madagascar”. UNICEF. New York.
  9. Redding, S. 2000. Parents and Learning. International Academy of Education and the International Bureau of Education. Geneva, Switzerland.
Mettre en favori

Glossaire

Bibliothèque