Éducation de la petite enfance

Mis à jour le 29 mar 18
FICHE 2

Des programmes combinés d'éducation de la petite enfance, en établissement et à la maison, axés sur le développement global de l'enfant tout en renforçant les aptitudes parentales, peuvent permettre aux jeunes enfants d’acquérir de solides bases d'apprentissage.

L'éducation de la petite enfance (EPE) constitue un investissement pour la santé et le bien-être immédiats des jeunes enfants ainsi que pour leur apprentissage et développement ultérieurs. S'agissant de prendre des décisions en matière de programmation, les planificateurs doivent être conscients des résultats à long terme des programmes d'EPE, des pratiques d'EPE qui sont largement encouragées et des différentes possibilités offertes par les programmes d'EPE en établissement ou dans la communauté. Il faut également avoir conscience de la nécessité de mobiliser des ressources pour financer les services d'EPE et de la planification qui entre en jeu pour la coordination, la promotion et le suivi des services d'EPE.

 

Aspects abordés et commentaires

Résultats à long terme des programmes d'EPE : les interventions ciblant les nourrissons et les très jeunes enfants, notamment pendant la grossesse, sont à la base du développement de la petite enfance pendant les années qui sont déterminantes pour le développement cérébral et peuvent considérablement contribuer au développement à court terme des enfants sur le plan cognitif, comportemental, socio-émotionnel, physique et moteur.(1)(3)(4)(5)(6)(7) Les enfants de 0 à 3 ans qui suivent des programmes d'EPE montrent un meilleur développement cognitif, socio-émotionnel et linguistique ; les aptitudes parentales et le bien-être des parents s'en trouvent également améliorés.(10) Les effets positifs sont encore plus importants lorsque les enfants bénéficient d'une approche associant visites à domicile et instruction en établissement et lorsque les familles participent à des programmes d'EPE qui offrent un soutien aux parents pendant la grossesse.(10)

Pratiques d'EPE largement encouragées : les approches largement encouragées quant à la programmation de l'EPE s'articulent autour des relations parent-enfant, ont un contenu applicable aux filles comme aux garçons et intègrent des activités stimulantes, axées sur l'appren­tissage de la lecture-écriture et sur des stratégies pédagogiques utilisables par les parents à la maison.(1)(3)(4)(5)(9) Les programmes qui ont le plus de résultats pour les enfants et les familles sont souvent plus longs dans la durée, ont une plus grande capacité à forger les compétences des enfants pour l'école primaire et offrent une approche combinée de services à domicile et en établissement.(1)(3)(4)(5)(9) Les planificateurs devraient élaborer des stratégies de formation promouvant le perfectionnement continu des professionnels, qui commenceraient par la formation initiale et se poursuivraient par des formations continues tout au long de la carrière des professionnels de l'EPE.(3)

Programmes d'EPE en établissement : les programmes d'EPE de qualité en établissement - notamment les établissements préscolaires et de garde de jour qui suivent un programme éducatif - encouragent l'implication des parents, prévoient des activités faisant le lien avec l'environnement familial et contribuent à développer les habitudes, les attitudes et la volonté d'apprendre des enfants. Grâce à ces caractéristiques, les enfants sont mieux préparés à appréhender l'enseignement de l'école primaire.(1)(10) Certaines initiatives de garderies officielles, telles que l'initiative Catco Kids au Pakistan, promeuvent les prérequis de base en matière de santé, de nutrition, de vision, de bien-être social et émotionnel et de confiance en soi avant l'entrée à l'école de l'enfant.(1)(9) Les programmes d'EPE en établissement sont généralement plus coûteux que les programmes dispensés dans la communauté en raison des coûts associés à l'espace physique et au personnel éducatif.(9)  Toutefois, les bénéfices de l'EPE pour les enfants, notamment les faibles taux d'incarcération et d'assistance sociale à long terme, prévalent largement sur les coûts.(1)(5)(7)(9)(10)

Programmes d'EPE dispensés dans la communauté et à domicile : les programmes d'EPE dispensés dans la communauté peuvent prendre différentes formes. Le programme international Home Instruction for Parents of Preschool Youngsters (HIPPY), par exemple, prévoit des visites à domicile et des activités communes parents-enfants qui permettent de répondre aux besoins sociaux et émotionnels des enfants à risque pendant leur petite enfance.(1)(10) Bien que les visites à domicile soient généralement plus coûteuses et chronophages pour les éducateurs, ce type d'EPE dégage les familles aux revenus faibles, qui n'ont pas les moyens d'inscrire leurs enfants dans des établissements, des contraintes financières. Renforcer les capacités des parents et d'autres volontaires pour intervenir comme animateurs permet de réduire les coûts associés à ce modèle.(9) Le programme Pratham Balwadi, en Inde, est un exemple de modèle communautaire différent, qui réduit ses frais en utilisant des espaces communautaires existants tels que des temples, le domicile de l'enseignant ou celui d'un des enfants, pour offrir des services d'EPE de qualité. Une EPE efficace au sein de la communauté, tout comme l'EPE en établissement, peut permettre aux enfants de milieu modeste de bénéficier d'un meilleur développement cognitif et linguistique ainsi que, plus tard, de revenus plus élevés par rapport aux enfants n'ayant pas reçu d'EPE.(1)(2)(5)(7)(10)

Mobilisation des ressources pour financer les services d'EPE : les analyses économiques des investissements pour l'EPE montrent des effets positifs à long terme sur la productivité nettement plus importants et des retours, une fois à l'âge adulte, bien supérieurs à d'autres investissements pour l'éducation.(10) Son coût immédiat peut toutefois paraître impressionnant. Des évaluations détaillées des coûts ont estimé que chaque année, 11 milliards de dollars des États-Unis, venant de sources de financement internes et externes, étaient en moyenne nécessaires aux pays à revenu faible pour fournir l'ensemble des ressources éducatives nécessaires de l'EPE à l'enseignement secondaire.(10) Dans les pays à revenu faible, les dépenses par élève devraient être, en moyenne, trois fois plus importantes qu'à l'heure actuelle, l'EPE étant prioritaire.(4)(10) Ces besoins financiers exigent de mettre en commun davantage de ressources, par l'intermédiaire de comités multisectoriels coordonnés représentés par le secteur de l'éducation, de la santé, de l'aide sociale et d'autres services liés à l'EPE.(3) Demander aux parents de contribuer financièrement aux services d'EPE peut être faisable pour les groupes aux revenus les plus élevés mais pourrait exclure les enfants défavorisés qui ont le plus besoin des programmes d'EPE. Les planificateurs devraient donc élaborer d'autres stratégies de financement afin de former une coalition de donateurs composée de sources de financement communautaires, locales, nationales, privées et d'ONG.(3)(10)

Plans d'action pour la coordination, la promotion et le suivi des services d'EPE : en raison de la nature multisectorielle des interventions pour l'EPE, les comités multisectoriels de haut niveau exigent des plans d'action garantissant la mise en œuvre efficace des politiques et la mise en place de procédures afin d'assurer la coordination entre les organismes.(3)(10) Les plans d'action doivent intégrer des stratégies de communication faisant appel aux médias et à des groupes de relations publiques pour promouvoir efficacement le développement de l'enfant et l'éducation à l'échelle nationale.(3) Des activités de suivi et d'évaluation de haute qualité peuvent être réalisées par les services d'évaluation et les universités.(3)

 

Inclusion et équité

Détection précoce des handicaps : une EPE de qualité permet de promouvoir le bon développement des enfants et d'assurer la détection précoce des handicaps, ce qui peut aider les professionnels de l'éducation à prendre les mesures nécessaires et appropriées. L'inclusion des enfants ayant un handicap dans le système éducatif ordinaire est un problème pour de nombreux systèmes scolaires du monde.(9) L'inclusion précoce des enfants ayant un handicap dans les systèmes d'EPE ordinaires, où ils peuvent jouer et apprendre avec leurs camarades, facilite la transition vers l'école primaire, réduit la stigmatisation et l'isolement pour l'enfant et ses parents, et a des conséquences socio-émotionnelles et scolaires positives pour les élèves de tous niveaux d'aptitude.(9)

L'EPE pour les familles appartenant à des minorités ethniques et raciales : les familles appartenant à des minorités ethniques et/ou raciales doivent bénéficier de programmes d'EPE adaptés aux particularités culturelles et dispensés dans la langue locale, avec des ressources issues de la communauté et suivant un modèle qui intègre les identités et les connaissances locales.(3)(8) Afin d'améliorer l'accès des parents venant de minorités aux services d'EPE existants ainsi que le soutien des parents et les programmes, les initiatives doivent tenir compte des croyances et des pratiques culturelles des parents en matière d'éducation des enfants.(3)(4)(8)(9)

 

Exemples de politique

  • Bosnia/Herzegovina [PDF]
  • Ghana [PDF]
  • Malta [PDF]
  • United States of America [PDF]
References and sources
  1. Anderson, L. M., Shinn, C., Fullilove, M. T., Scrimshaw, S. C., Fielding, J. E., Normand, J., and Carande-Kulis, V. G. 2003. The effectiveness of early childhood development programs: A systematic review. American Journal of Preventative Medicine, 24(3), 32-46
  2. Blankenau, W., and Youderian, X. 2015. Early childhood education expenditures and the intergenerational persistence of income. Review of Economic Dynamics 18(2), 334-349.
  3. Garcia, M., Pence, A., Evans, J. L. 2008. Africa's Future, Africa's Challenge: Early Childhood Care and Development in Sub-Saharan Africa. Washington, DC: World Bank.
  4. Naudeau, S., Kataoka, N., Valerio, A., Neuman, M. J., and Elder, L. K. 2011. Investing in Young Children: An Early Childhood Development Guide for Policy Dialogue and Project Preparation. World Bank Publications, Washington D.C
  5. Schweinhart, L. J., Montie, J., Xiang, Z., Barnett, W. S., Belfield, C. R., and Nores, M. 2005. The High/Scope Perry Pre-school Study Through Age 40. High/Scope® Educational Research Foundation.
  6. Sripada, K. 2012. Neuroscience in the capital: Linking brain research and federal early childhood programs and policies. Early Education and Development 23(1), 120-130.
  7. Temple, J. A., and Reynolds, A. J. 2007. Benefits and costs of investments in preschool education: Evidence from the child-parent centers and related programs. Economics of Education Review, 26, 126-144.
  8. UNESCO. 2012. Indigenous early childhood care and education (IECCE) curriculum framework for Africa: A focus on contexts and contents. UNESCO/International Institute for Capacity Building in Africa: Addis Abbaba, Ethiopia.
  9. UNESCO. 2007. EFA global monitoring report: Strong foundations, early childhood care and education. UNESCO: Paris, France.
  10. Vogel, C. A., Yange, X., Moiduddin, E. M., Kisker, E. E., and Carlson, B. L. 2010. Early Head Start Children in Grade 5: Long-Term Follow-Up of the Early Head Start Research and Evaluation Study Sample. OPRE Report # 2011-8, Washington, DC: Office of Planning, Research, and Evaluation, Administration for Children and Families, U.S. Department of Health and Human Services.

 

Mettre en favori

Glossaire

Bibliothèque