Vers une planète apprenante : 3 questions à François Taddei

Ecrit le 26 juin 19 par Learning Portal Team
Philosophie de l'éducation

 

Diplômé de Polytechnique, François Taddei est à la fois ingénieur en chef des Ponts, des Eaux et des Forêts et Directeur de Recherche à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (l’INSERM). Intéressé par l’interdisciplinarité, il cofonde en 2005 le Centre de Recherches Interdisciplinaire (CRI) avec Ariel Lindner, également directeur de recherche à l’INSERM. Ce centre, rattaché à l’Université Paris 5, expérimente et déploie de nouvelles méthodes d’apprentissage, d’instruction et de recherche, avec des enseignements décloisonnés. Il tend à démontrer qu’apprendre par le jeu et tout au long de la vie est primordial pour les sociétés humaines. 

L’innovation pédagogique et la transformation des méthodes d’apprentissages sont au cœur du travail de François Taddei. Récompensé pour ses travaux en science fondamentale, il est également titulaire depuis 2014 de la Chaire UNESCO sur les Sciences de l'apprendre. Il est l’auteur de plusieurs publications sur l’éducation et les apprentissages, tels que Apprendre au XXIe siècle (Calmann-Levy, 2018) , et le rapport Un plan pour co-construire une société apprenante (France, ministère du Travail, ministère de l’Éducation nationale et ministère de l’enseignement supérieur, 2018). 

Il s’est entretenu avec nous à l’occasion de l’ouverture de son nouveau MOOC « Vers une planète apprenante ».

francois taddei

Vous invitez le monde à co-construire une société apprenante, les sociétés ne sont-elles pas déjà toutes des sociétés apprenantes ?

Les sociétés humaines, et même animales, sont en partie apprenantes. Par exemple, les fourmis partagent les informations sur les sources de nourriture ou les humains échangent, au coin du feu, sur les choses apprises dans la journée depuis la nuit des temps. Néanmoins, à l'heure où les machines apprennent, il devient crucial de développer encore les capacités de chaque individu et de chaque collectif à apprendre, en développant la réflexivité individuelle et collective et en systématisant les recherches sur les meilleures manières d'apprendre et d'apprendre à apprendre.

Comment cette société apprenante peut-elle s’incarner dans les pays qui doivent faire face aux plus grands enjeux en termes des Objectifs de développement durable [ODD] ?

Toutes les sociétés doivent faire face aux ODD. Une dimension importante d'une société apprenante est de pouvoir apprendre d'autres sociétés. Au niveau international on a besoin de créer des plateformes, ouvertes à tous et gratuites, de partage des meilleures façons d'apprendre, d'innover et de relever les défis des ODD. Chaque société, chaque territoire, chaque collectif peut s'organiser pour faciliter les dynamiques locales, tout en collaborant avec d'autres qui sont confrontés à des défis similaires pour mutualiser les innovations permettant de relever les défis des ODD dans une logique de biens communs.

Comment l’UNESCO et les autres institutions internationales qui peuvent infléchir les politiques des apprentissages peuvent-elles agir à leur niveau et s'appuyer sur l'intelligence collective ?

L'UNESCO, dont la mission est de promouvoir l'éducation, la science et la culture au service de la paix et du développement durable, et le CRI que je dirige et qui cherche à réinventer les manières d'apprendre, d'enseigner, de faire de la recherche et de mobiliser l'intelligence collective au service des défis de notre temps, ont décidé de créer une alliance ouverte sur le futur des apprentissages. Avec tous ceux qui le souhaiteront, où qu'ils soient sur la planète, nous voulons partager les meilleures manières d'apprendre à relever les défis des ODD et mener des recherches participatives sur ces sujets. Une des manières de le faire est de célébrer un festival de la planète apprenante le 24 janvier, journée internationale de l'éducation, où chaque individu et chaque collectif humain serait invité à se remémorer ce qu'il a appris pour mieux prendre soin de lui, des autres et de la planète. Chacun pourra aussi se questionner sur ce qu'il souhaite apprendre à l'avenir et être mis en contact avec ceux qui ont appris des choses similaires par le passé pour faciliter l'apprentissage entre pairs. Nous souhaitons également proposer la création d'olympiades du développement durable pour mobiliser médias, opinions publiques et financeurs et récompenser les innovateurs, les jeunes, les éducateurs, les scientifiques, les sportifs et les artistes engagés pour la planète.
 

MOOC Vers une planète apprenante

Le MOOC “Vers une planète apprenante” est un parcours de formation, d’action et d’acculturation individuel mais aussi collectif qui a pour objectif de vous permettre de découvrir, d’analyser et d’échanger sur les initiatives apprenantes : les vôtres et celles qui vous entourent. Ce MOOC a également pour ambition de vous permettre de co-construire ou de consolider votre collectif apprenant à différentes échelles.

Du 20 juin au 16 août 2019. Inscriptions jusqu’au 31 juillet 2019. Public : ouvert à tous, sans prérequis. Gratuit.
 

Mettre en favori