Enseignement primaire : les élèves à risque (de décrochage)

Auteur(s) : Feyfant, Annie

Date: 2012

Pages: 18 p.

Download

Pour le plus grand nombre, le décrochage scolaire s'entend comme la sortie prématurée du système scolaire. Souvent associé à l'expression « sortie sans qualification », il concerne le plus souvent les élèves du collège, voire du lycée. Or, « des travaux antérieurs ont [ ... ] montré que les dossiers scolaires des élèves sortis du système sans qualification donnaient à voir de grandes difficultés sur le plan des apprentissages bien avant des signes de rupture de la relation pédagogique » (Bonnéry, 2003). Il suffit de faire parler les décrocheurs pour comprendre que leur « cheminement vers l'abandon » a commencé pendant l'enfance, dans la famille ou à l'école (Lessard et al., 2007). Parmi les décrocheurs, on a une surreprésentation d'élèves ayant redoublé leur CP et/ou qui ont connu des difficultés dans l'apprentissage de la lecture et de l'écriture (Douat, 2012). Peut-on déceler des signes précurseurs de ce décrochage actif (dropout) à l'école primaire : difficultés scolaires, désintérêt, passivité, désengagement (décrochage passif ou drop-in) ? Qu'est-ce qui fait qu'un enfant n'entre pas ou entre mal dans les apprentissages ? Pourquoi, en fin de CM 2, 9 à 10 % des élèves ne maîtrisent pas les compétences de base en mathématiques ou en français ? Le désengagement, la « désaffiliation », les conduites de rupture ou de marginalisation observés dans le secondaire (Hugon, 2010) ne sont-ils pas déjà présents chez certains élèves du primaire, sous des formes bien souvent plus sourdes ? Partant du constat des difficultés à l'école et à l'entrée au collège, ce dossier passe en revue les travaux s'intéressant aux signes prédictifs de ce décrochage, plus particulièrement dans le domaine des apprentissages scolaires, dans la classe.

Mettre en favori

Languages:

Regions/Countries:

Niveau d'éducation

Ressources liées