Enseignement primaire : les élèves à risque (de décrochage)

Autor(es): Feyfant, Annie

Date: 2012

Pages: 18 p.

Download

Pour le plus grand nombre, le décrochage scolaire s'entend comme la sortie prématurée du système scolaire. Souvent associé à l'expression « sortie sans qualification », il concerne le plus souvent les élèves du collège, voire du lycée. Or, « des travaux antérieurs ont [ ... ] montré que les dossiers scolaires des élèves sortis du système sans qualification donnaient à voir de grandes difficultés sur le plan des apprentissages bien avant des signes de rupture de la relation pédagogique » (Bonnéry, 2003). Il suffit de faire parler les décrocheurs pour comprendre que leur « cheminement vers l'abandon » a commencé pendant l'enfance, dans la famille ou à l'école (Lessard et al., 2007). Parmi les décrocheurs, on a une surreprésentation d'élèves ayant redoublé leur CP et/ou qui ont connu des difficultés dans l'apprentissage de la lecture et de l'écriture (Douat, 2012). Peut-on déceler des signes précurseurs de ce décrochage actif (dropout) à l'école primaire : difficultés scolaires, désintérêt, passivité, désengagement (décrochage passif ou drop-in) ? Qu'est-ce qui fait qu'un enfant n'entre pas ou entre mal dans les apprentissages ? Pourquoi, en fin de CM 2, 9 à 10 % des élèves ne maîtrisent pas les compétences de base en mathématiques ou en français ? Le désengagement, la « désaffiliation », les conduites de rupture ou de marginalisation observés dans le secondaire (Hugon, 2010) ne sont-ils pas déjà présents chez certains élèves du primaire, sous des formes bien souvent plus sourdes ? Partant du constat des difficultés à l'école et à l'entrée au collège, ce dossier passe en revue les travaux s'intéressant aux signes prédictifs de ce décrochage, plus particulièrement dans le domaine des apprentissages scolaires, dans la classe.

Añadir a favoritos

Languages:

Regions/Countries:

Level of education:

Recursos relacionados